Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

1995

Avis sur Liquid Swords

Avatar Clément Bailleux
Critique publiée par le

en 1995,j'avais 14 ans,j'étais au collège.à cet âge on n'est pas encore vraiment déterminé sur ses goûts musicaux.cela faisait quelques années que les radios mainstream préparaient nos juvéniles oreilles à accueillir ce qui serait la grande mode de la décennie...LE RAP.
certes il existait dans l'hexagone depuis presque 10 ans (on en trouve d'ailleurs déjà des traces dans certains tubes radio des années 80),mais est demeuré jusque la marginale et partagé par des "initiés".
1995 cette même année sortait le tube "simple et funky" de alliance ethnique.s'en suivront les meneliks et autres galettes aseptisés directement conçues pour nous sous-tirer notre argent de poche entre deux Mister freeze. ce mois de juin 1995,je me souviens des gamins de ma classe qui s'amusaient à chanter les paroles de l'album prose combat d'mc Solaar (accompagné du livret cd svp) dans la cours de l'école.j'ai voulu me joindre à eux...mais non je n'étais pas assez "cool",je ne méritais pas à leurs yeux le droit de chanter du claude MC(ahaha jeunesse).ce jour là précisément,j'ai décidé que j'arrêterais d'écouter la même merde que les autres.peu de temps après,certainement un samedi;j'ai pris le train corail pour aller sur Paris(oui car il n'y avait pas encore de RER dans ma ville à cette époque).je me suis rendu au virgin champs élysée(c'était une vrai mission),il y'avait un rayon RAP US/IMPORT. je ne connaissais aucun des noms dans le Bac.j'étais déterminé à choisir le disque avec comme critère de sélection la pochette la plus effrayante...et la BIIHHHM!!!! je tombe sur liquid swords " des renois à capuche en train de se fighter sur un échiquier avec des ninjas ensanglantés.....cooooolllll ! je suis rentré chez moi ne sachant à quoi trop m'attendre ,je me suis installé dans ma chambre en fermant la porte en ayant l'impression d'avoir acheté un produit interdit(parental advidsory explicit lyrics)et la.....? gifle monumentale,transe,écoute en boucle.mais sur quoi étais je tombé.dans quel monde avais je basculé. ambiances malsaines de films d'horreurs,bruits de kung fu,grosses basses saturés dégueulasses ,batteries métalliques aiguisées comme des katanas ,guitares stridentes,samples poussiéreux,voix d'outres tombes et accent nasillard new yorkais.on m'avait donc mentit.C'etait donc ça le rap et pas toute cette merde frelatée en cd 2 titres sur laquelle on dansait en Boum?ma vie fut métamorphosée à jamais par cette album,grâce à lui je suis devenu un mélomane pointu.car je sais depuis cette époque la différence qu'il existe entre ce qui passe à la radio et la diversité de proposition musicale qu'il existe en réalité.cet album est loin d'être évident à l'écoute,musicalement déroutant,dissonant(le style RZA à ce moment),presque punk par endroit,répétitif et poisseux,pas très bien mixé car auto-produit en partie,du pur artisanat.tout le monde par la suite essaya de copier ce son,souvent imité,jamais égalé.la wu-mania était lancée...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 785 fois
7 apprécient

Clément Bailleux a ajouté cet album à 1 liste Liquid Swords

  • Albums
    Pochette Liquid Swords

    Top 10 Albums

    malgré les pertes successives de disques durs,certains albums arrivent à survivre.souvent parce qu'on les a possédé physiquement...

Autres actions de Clément Bailleux Liquid Swords