Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Culte

Avis sur Liquid Swords

Avatar Gronaldo
Critique publiée par le

Faut vraiment se forcer pour lacher une critique de cet album tellement ça se passe de commentaires. C'est pas pour rien qu'il est considéré comme un des meilleurs albums de tout les temps, que ce soit par les new listener ou ceux qui ont vécu le truc.

Concrètement qu'est ce qu'on trouve dans Liquid Swords ? Un disque estampillé Wu-Tang à son meilleur (car dieu sait que des projets que ce soit solos ou du collectif on en aura vu passer des mauvais), j'dirais même que le style Wu-Tang arrive complètement à son apogée avec l'enchainement OB4CL-Liquid Swords-Ironman.

Des samples kung fu centrés sur Shogun Assassin, des samples soul, funk ou rock et le meilleur spitter du Wu accompagné de la Wu-family c'est ça Liquid Swords. GZA n'est pas un songwriter décalé comme Ghostface, c'est plutot un maitre dans l'art du skill (d'ou son surnom GZA the Genius). Tout le long des 13 morceaux (12 dans la version cassette et vynil) il vante d'ailleurs sa capacité à kicker n'importe quoi.

Et cela se vérifie très vite en fait, dés l'intro de l'album éponyme : multisylabic rhymes, bars bénéficiant de schémas de rimes calés au millimètres et non redondant pour l'auditeur, un flow versatile et une voix sale qui colle parfaitement à des samples quelquefois dissonant quelquefois plus funky ou mélodique, mais toujours assez cradingue. Shogun Assassin fait office d'intro, d'interlude et d'outro, et réussit parfaitement son office de part son ambiance oppressante et ses dialogues intenses. GZA au delà de son skill sait aussi soigner le fond pour proposer à intervalles réguliers des phases coups de poing plus profondes, il n'usurpe pas sa réputation de "rhyme scientist" : "i drop megaton bombs more faster than you blink/cuz rhyme thoughts travel at a tremendous speed".

Cette schématique s'étend sur quasiment tout les morceaux, à la différence que les acolytes de GZA viennent lui prêter main forte : comment ne pas citer le grand "Duel of The Iron Mike" avec ODB (R.I.P.) au hook, Masta Killa et Deck, ou GZA lache un de ses meilleur couplet de l'album, avec toujours cette envie d'appuyer sur la comparaison rimes/armes, il commet toute sorte de meutre avec son micro, ses références cinématographiques (à Shining par exemple) et sa volonté d'écraser les wack ass rappers.
Les guests ne sont pas en reste : Method Man fait monter la pression pour nous apprendre la technique spéciale du "Shadowboxin" et présente ses nouveaux alter égo Johnny Blaze et Ticallion Stallion (référence à Rocky) tandis que Ghostface éclabousse de son style et de ses métaphores ( Shatter dreams, then mirrors don't need a press spirals/Aim at the white shadows with big barrels/Of Moet-ahs, the baldheaders, milk and Amarett-ahs") pour chier sur la structure du pouvoir dans la société blanche sur l'excellent "Investigate Reports" avec ses kicks poisseux en guise de breakbeat et son sample énorme du groupe de rock Three Dog Night.

Il serait trop long de passer en revue chaque morceau, j'pense que l'idée et la note parlent d'elles même, un skeud de grand taré, intemporel etc
La vraie fin du disque (sans le très bon "B.I.B.L.E." avec Killah Priest donc) se clot sur I Gotcha Back, qui se termine sur une dernière séquence de Shogun Assassin, lorsque le héros gagne le combat final, et que l'adversaire, agonisant, lache dans un dernier souffle :
"Your...tech...ni...que...is...magnificent
When cut accross the neck
A sound like wailing winter winds is heard, they say
I'd always hoped to cut someone like that someday
To hear that sound
But to have it happen to my own neck is...ridiculous"
Il essaie de retrouver de l'air, il meurt.
Une dernière métaphore pour démontrer le skill du Genius.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3698 fois
79 apprécient

Gronaldo a ajouté cet album à 1 liste Liquid Swords

  • Albums
    Illustration Top 10 Albums

    Top 10 Albums

    Avec : The Infamous, Supreme Clientele, Reasonable Doubt, It Was Written,

Autres actions de Gronaldo Liquid Swords