Écouter
Pochette London Calling

London Calling

(1979)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 18
  2. 14
  3. 36
  4. 63
  5. 152
  6. 519
  7. 1837
  8. 3372
  9. 2283
  10. 1339
  • 9.6K
  • 603
  • 803
  • 34

Liste de morceauxLondon Calling

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:21)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:08)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:55)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:43)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:28)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:54)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:47)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:50)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:12)

PostsLondon Calling

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (27)
London Calling
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le Punk est mort. Vive le PUNK !

En 1979, les Clash rentrent d'une tournée aux Etats-Unis qui sans être fracassante, leur a permis d'exporter leur nom, faisant la nique à CBS, obligés de sortir leur premier album qu'ils trouvaient trop sale, trop "garage", pour un public Ricain demandeur. Ce nom pour la première fois affiché sur ces salles de concerts Américaines, ce nom explosif, comme une putain de bataille de rue, une...

70 10
Avatar Ze Big Nowhere
10
·
Revolution Rock

On est en 2003. Ou 2004, je sais plus. Par là quoi. J'ai les cheveux jusqu'aux épaules, mais pas encore assez de poil au menton pour me la péter. Je suis enfin sorti de ma période Korn, Slipknot et compagnie. J'ai arrêté le skate aussi, mais ça on s'en tape à la rigueur. Parmi d'autres choses plus ou moins bien, plus ou moins récentes, plus ou moins variées, j'écoute pas mal des groupes comme... Lire la critique de London Calling

23 7
Avatar YellowStone
10
YellowStone ·
London Calling ou la fin du punk-rock

1979. Sandy Pearlman viré, le groupe part en tournée aux Etats-Unis et au Canada. De retour à Londres, Mike Jones conseille à Strummer d'embaucher Guy Stevens pour la production. Les Clash avaient déjà travaillé avec lui pour le 1er album, et ils en gardaient un bon souvenir. Ils s'installent à Vanilla, un studio paumé situé derrière un garage. La légende est en marche. London Calling, c'est le... Lire l'avis à propos de London Calling

30
Avatar PFloyd
10
PFloyd ·
Le plus beau témoignage de notre génération ?

Chaque époque a son groupe phare, combinant la justesse de l'attitude (politique, ou simplement morale) et la parfaite adéquation de la musique avec l'air du temps. Les eighties ont donc eu The Clash, beaux, enthousiastes et passionnés, conjuguant au présent l'éternelle révolte rock. "London Calling" est pour toujours le manifeste de cette jeunesse qui, ayant vu les... Lire l'avis à propos de London Calling

1
Avatar Eric Pokespagne
10
Eric Pokespagne ·
Découverte
Critique de London Calling par LadyHomrigh

Elu meilleur album des années 80 par le New Musical Express alors qu'il sort en 1979. C'est dire. Le visuel interpelle immédiatement. Leur photographe Penny Smith se trouvait dans les coulisses quand le bassiste Paul Simonon excédé que le public n'ait pas le droit de se lever, se mit à détruire sa basse préférée, une Fender precision bass. Le graphisme rappelle celui du premier album de... Lire la critique de London Calling

18
Avatar LadyHomrigh
10
LadyHomrigh ·
Toutes les critiques de l'album London Calling (27)
Vous pourriez également aimer...