Tu ne trouves pas Rien 100 rien de Jul ? C'est normal : nous rencontrons un petit problème avec la base de données Musique. On vous tient au courant.

Avis sur

Lost Odyssey (OST)

Avatar Tennee
Critique publiée par le

Critique personnelle, extraite du dossier OST du Mois (Mai 2018) de RPG Soluce.

Il est plutôt rare de tomber sur une OST qui nous marque au point de vouloir en garder une trace dans ses playlists, au fil des années. Lost Odyssey en fait partie, pour ma part, et n'a jamais quitté sa place parmi mes bande-sons favorites. Assez longue (comme le jeu d'ailleurs), elle n'en est pas moins variée et s'adapte à toutes les situations. Le Prologue nous met directement dans le bain, avec sa mélodie douce qui gagne en puissance et en dynamisme à mesure qu'elle progresse. Aucune piste n'est morne ou ennuyeuse, chacune propose sa propre ambiance mais sans jamais finir hors sujet. On retrouve le thème principal (Main Theme) dans plusieurs pistes, mais il arrive à se faire suffisamment discret et nuancé pour ne jamais donner un air de redondance. Les thèmes de combat ne sont pas à prendre à la légère ; le premier de l'OST, Furnace of War, donne le ton et met en valeur le côté épique des batailles.
Bien que l'instrumentation soit très variée, que l'on puisse entendre tout aussi bien des sons synthétiques que des sons orchestraux, on peut aussi profiter de pistes plus calmes et parfois même entièrement jouées au piano, comme An Immortal Life, ou à la harpe comme Eclipse of Time, représentant souvent les souvenirs auxquels sera confronté le héros.

De manière plus personnelle, il est impossible de ne pas citer des pistes qui me sont particulièrement agréables à l'écoute, que ce soit le thème de la ville The Capital of Uhra, ou celui de la carte du monde Neverending Journey, probablement ma mélodie préférée. J'aime également beaucoup la très rythmique An Enemy Appears!, qui rompt totalement avec le reste de la bande-son. The Wanderer of Darkness, est, quant à elle, une très jolie valse.
Il y a bien évidemment des pistes moins sympathiques, notamment liées à une ambiance plus stressante, comme par exemple Flashback et ses notes dissonantes, ou encore The Witch's Mansion et ses accords particuliers. J'aurais volontiers cité Howl of the Departed parmi celles-ci, à cause notamment de ses sons stridents qui la parsèment (voix, grincements, cliquetis), mais le rythme à la guitare électrique qui prend le pas au premier tiers la rend très intéressante. Elle poursuit ensuite par des chants toujours aussi rythmés qui lui donnent un air sauvage. Puis elle change à nouveau de style et d'allure au second tiers avec des voix, plus parlées cette fois-ci.

La seconde moitié (le deuxième disque) de la bande-son est relativement plus variée et rend l'ensemble hétéroclite, mais participe tout de même au charme de l'OST qui est d'une très grande qualité. Avec les capacités des consoles actuelles, il est de plus en plus commun d'entendre des musiques orchestrales, pour se rapprocher des grandes productions Hollywoodiennes ; mais celle de Lost Odyssey, composée par le grand maître Uematsu avec les moyens de son époque, n'a pas à rougir et peut probablement se hisser parmi les meilleures bandes-sons de jeux vidéo, toutes époques confondues.

Retrouvez notre dossier OST du Mois dédié à Nobuo Uematsu et la bande-son de Lost Odyssey, avec une critique de notre "Maestro" sur cette page.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Tennee Lost Odyssey (OST)