Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

J'aime pas Metallica mais j'aime cet album !

Avis sur Metallica

Avatar mavhoc
Critique publiée par le

Le principal problème de Metallica est leur incapacité a créer un album unis, et pas une sorte de best of de leur session studio, comme ça a put être le cas par le passé ou ça sera encore le cas après. Le Black album est vénéré comme le graal par les fans, et force est de constater après multiple écoute que ceux-ci ont bien raison. Déjà parce que le problème de l'album unis est enfin résolu, on écoute un seul et même album, pur et fort du début jusqu'à la fin !

Rentrant directement dans le tas avec l'enchainement de deux légendes des four hoursemen : Enter Sandman et Sad but True. Bon, là je me dis, ok, ça commence sur les chapeau de roue, mais après ça va baisser. Que neni, Holier than you et The Unforgiven réussit à nous faire entrer plus doucement dans l'ensemble de l'album.
A ce moment là arrive Wherever I may roam, moins célèbre que les plus grands singles de Metallica, on assiste quand même a un des meilleurs moments de l'album.
C'est ça la force du black album, rien n'est mis de coté, chaque morceau peut plaire, non chaque morceau plait ! Même "don't tread on Me", "Throught the Never", "Of Man and Wolf" me séduisent.

Bien sur, "Nothing else matter" saura ajouter une touche de sensibilité, au même titre que le mélancolique "My friend of Misery", je ne trouve pas quoi dire sur les titres restants, j'ai beau chercher des morceaux que je pourrai ne pas aimer, je trouve l'ensemble majestueux.

Surement la plus belle réussite de Metallica

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 306 fois
1 apprécie

Autres actions de mavhoc Metallica