Peaceland

Avis sur Metaphorical Music

Avatar Shoraku
Critique publiée par le (modifiée le )

Il était temps que je me mette à écrire une vraie critique d'un album de mon artiste préféré. La voici : Metaphorical Music, premier LP personnel d'une légende (on omet donc Hydeout Prod Vol 1). Avant de lire, merci de prendre en compte que je ne saurais être objectif envers cet artiste, trop d'éléments personnels étant à inclure dans l'impact qu'à eu sa musique sur moi pour que je puisse y trouver un moindre défaut... C'est comme ça. Par contre, j'ai mille-et-une façons de vous convaincre à l'écouter.

Qu'est ce que Metaphorical Music ? Sans doute bien plus qu'un album de musique. ça fait phrase toute faite de dire ça j'avoue, donc pourquoi ?
Dur à expliquer, disons qu'il réinvente le concept de l'abstraction dans la musique. Tout est dans le titre de l'album et même sur sa pochette si on va plus loin. "Musique métaphorique", comment mieux définir l’œuvre qu'il nous offre ? Sa vocation est simple : créer une musique qui pourrait se fondre dans le quotidien de n'importe qui, n'importe quand, en boucle, des journées entières. Créer un univers, une atmosphère dans chacun de ses sons, mais que ceux-ci permettent quand même une interprétation propre à chacun (d'où le principe d'abstraction dont je parlais). C'est fabuleux que l'album arrive à maintenir une harmonie parfaite tout en proposant ça, du début à la fin, une heure de pur bonheur auditif. Oserai-je même appeler ça de la contemplation auditive ?

Mais concrètement, musicalement parlant, quelles sont les qualités de cet album ?
En plus de son harmonie parfaite comme je l'ai expliqué, la qualité première de Nujabes est cette façon si unique qu'il a de pratiquer le sampling. Véritable génie musical, il arrive donc à toujours trouver les meilleures boucles de la musique Jazz, parfois Soul ou même Funk et de les remodeler à sa façon en y rajoutant tout ce qu'il faut. Ici, on ne cherche pas à avoir une boucle "dope" comme on dit en hip-hop : entendez par là une boucle que l'on ressent directement, comme le ferait un J Dilla. Non, le but c'est clairement, comme je le disais, de laisser place à une continuité qui grandira petit à petit en nous. De jour en jour, d'années en années. Dont on ne se lassera pas, qui deviendra une habitude tout au long de la vie. J'exagère peut être, mais c'est mon cas (comment je peux le savoir bah j'le sais voilà).
En gros, ses samples sont parfaitement choisis, c'est déjà une chose. Autre chose concernant la structure de sa musique est la manière dont il exploite ces échantillons. Ouais, il est dur de ressentir le découpage qu'il a réalisé tant ils s'intègrent bien dans le beat. On a limite l'impression que les samples ont été réinterprétés, mais c'est pas le cas, coup de maitre. En plus de ça, on peut remarquer différents ajouts personnels qu'il effectue sur sa musique. Parfois aidé de son bro Uyama Hiroto, on trouvera souvent du saxophone, de la flute, voire du piano rajoutés par dessus le sample et s'y intégrant à merveille. Mais ce qui fait la force de Nujabes et cet album selon moi, c'est son perfectionnisme constant dans sa musique. Les percussions qu'il utilise, la façon dont il les placent, parfaitement harmonisés avec le sample. Et ces basslines putain. Le mixage je dirais globalement est divin, c'est ce qui rend ses sons aussi attrayants je pense, et c'est pour ça qu'ils se fondent aussi bien dans notre atmosphère sans jamais paraître superflus.
Donc en fait, Nujabes c'est la vie.

TL;DR : Nujabes c'est dieu, t'écoutes tu kiffes et c'est tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1170 fois
36 apprécient · 1 n'apprécie pas

Shoraku a ajouté cet album à 1 liste Metaphorical Music

Autres actions de Shoraku Metaphorical Music