Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

Time won't heal this damage anymore ...

Avis sur Meteora

Avatar estoun
Critique publiée par le

Depuis jeudi soir, c'est la première fois en cet instant que je suis capable de regarder un clip ou d'écouter un morceau de Linkin Park sans fondre en larmes. C'est peut-être parce que j'en ai tellement versé que mon corps a épuisé tout le stock, ou alors parce que je ne réalise toujours pas. Je n'y crois pas. Je ne veux pas y croire. Je me dis que ce n'est pas possible, que c'est un canular. Que tout ceci n'est qu'un putain de cauchemar, et que je vais me réveiller, et que tout ira bien ...

Malheureusement, je crois que je vais devoir accepter le fait que Chester nous a quitté pour toujours. Que plus jamais il ne chantera. Plus jamais je ne pourrai m'émerveiller devant lui sur scène en pleurant de joie et d'émotion à l'écoute de sa voix. Que Linkin Park c'est fini.

Je me retiens de pleurer à nouveau en écrivant ces mots, mais je ne peux m'empêcher d'être parcouru par des frissons d'effroi. C'est la première fois de ma vie que je suis autant sous le choc et autant effondrée à cause de la disparition d'un artiste.

Ce qu'il faut comprendre c'est que, même s'il est de notoriété publique que je suis une fan (voire groupie) de MUSE depuis un peu plus de 10 ans maintenant, Linkin Park est le premier groupe dont j'ai été réellement fan - même si je l'ai toujours discrètement assumé avec le temps - et qu'il occupera toujours une grande place dans ma vie et mon coeur. Plus que jamais aujourd'hui.

J'avais 13 ans quand j'ai découvert le groupe. Meteora venait de sortir. Je ne surfais pas encore sur internet, je n'avais donc que la télévision et le câble pour découvrir des groupes et construire ma culture musicale. Dire que Linkin Park a eu un impact à ce moment là de ma vie est un euphémisme. Linkin Park a fait l'effet d'une bombe et a tout changé. Si je n'avais pas eu le coup de foudre grâce à "Somewhere I Belong" et "Numb", je pense que ma vie aurait pris un tout autre virage, ou alors j'aurais tout découvert sur le tard, et j'aurais eu surement beaucoup de regret.

Meteora, Reanimation puis Hybrid Theory (oui bizarrement - et je ne sais pas trop pourquoi - j'ai découvert Reanimation avant Hybrid Theory et l'ai donc plus écouté à l'époque) ont été mon refuge, mon échappatoire, mon exutoire pendant les premières années de mon adolescence, qui sont souvent les plus difficiles. En pleine quête d'identité, envahi par toutes sortes de sentiments contradictoires, cette période de notre vie ressemble bien souvent à un parcours du combattant. Leur musique me permettait de soulager tout cela. ça me fait toujours sourire de repenser au fait que je me sentais tellement rebelle d'écouter du Linkin Park en boucle à fond dans ma chambre parce que ça criait...

Je me souviendrai toujours aussi du jour où je suis allée acheter l'album : c'était en plein été 2003, chez le principal disquaire de ma ville. C'était limite tout un évènement pour moi, je crois que c'était mon tout premier album de rock que j'achetais, et ma mère m'accompagnait. Je me rappelle encore ce que le vendeur m'a sorti, un peu surpris au moment où je lui ai dit ce pourquoi j'étais venue : "Linkin Park ! Oula, attention, c'est un peu violent !" et ma mère qui m'a regardé avec de grands yeux, comme si je venais de lui dire que je prenais de la drogue. Gros LoL ...

Il faut dire que j'ai été une ado plutôt normale, voire banale, que ce soit dans mon look comme dans mon comportement, et qu'au final mes goûts musicaux étaient le seul moyen que j'avais pour exprimer ce besoin de rébellion, cette envie de me démarquer, de sortir du cadre... Ce mélange novateur de rock et de hip-hop, de chant clair et hurlé, ce son à la fois catchy et mélancolique, avait tout pour me séduire. A ce moment là, Linkin Park était le groupe parfait pour commencer "en douceur". Surtout quand à la base on écoute plutôt de la pop à la Britney Spears ou du R'n'B et que ma radio préférée était Skyrock... (oui j'ai un lourd passé, je ne m'en cache pas) (même si à ma décharge, j'ai été élevée en partie au hard rock, à Queen, U2 etc ... Merci Papa.)

Autant vous dire donc que Linkin Park pour moi c'est la base de tout, la pierre angulaire de ma culture rock, mais surtout metal en fait. Et oui, sans eux, je n'aurais peut-être pas connu ce qu'était le Nu Metal, je n'aurais peut-être donc jamais entendu parler de Korn, Slipknot et consort. Je ne me serais peut-être pas intéressée à d'autres courants de ce genre. Je n'aurais peut-être pas acheté de magasines de rock, peut-être pas regardé d'autres clips sur MTV, M6 Music Rock (d'ailleurs y'avait une chaine - polonaise je crois - qui ne diffusait QUE des clips de rock et de metal, limite j'ai tout découvert dessus mais impossible de retrouver le nom, ça fait chier) et ainsi de suite... Grâce à ce groupe, j'ai fini par être habitée par cette soif insatiable de découverte. Bref, l'engrenage s'est mis en route petit à petit et aujourd'hui j'en suis à faire des festivals, une bonne quinzaine de concerts par an, j'ai rencontré plein de gens aimant la même musique que moi et m'en suis fait des amis pour la plupart, et la musique rock et metal constitue désormais une part essentielle de ce que je suis.

La disparition soudaine et brutale de Chester, indéniablement l'âme de Linkin Park, enterre toute cette période fondatrice. La douleur que j'ai éprouvé au moment où j'ai appris la nouvelle est quasi semblable à celle de la perte d'un proche. J'ai tellement écouté ce groupe, il représente tellement une part importante de ma vie, que le vide laissé ne sera jamais comblé ... Mais au delà de ça, c'est le choc provoqué qui est encore plus dur à supporter. Parmi les millions de fans que nous sommes, je pense qu'une grande partie ignorions à quel point il souffrait, ignorions même les horreurs qu'il avait subi dans sa jeunesse et qui l'ont finalement poussé à commettre l'irréparable. Le suicide de son ami Chris Cornell aura été le coup de grâce ...

Et pourtant, maintenant que je réécoute toute la discographie du groupe, les paroles sautent aux yeux. C'est tellement évident qu'elles se référaient à sa vie, à son propre mal être, à son combat contre la dépression. Je ne vais pas commencer à citer les paroles de toutes les chansons, il y en aurait trop. Je n'arrête pas de me dire comment ai-je fait pendant tout ce temps pour ne pas m'en rendre compte ? Mais plus que jamais j'éprouve pour leur musique une grande estime et admiration.

Ce qui me rend triste, c'est de me dire que pendant toutes ces années, il n'aura pas réussi trouver la paix salvatrice malgré l'amour que lui portait sa famille, ses amis, les membres du groupe, et son métier en général. J'imagine l'épreuve qu'ils sont en train de traverser et ça me fait mal pour eux. En tant que fan, nous ne le connaissions qu'à travers sa musique, qu'à travers les clips, les médias, les interviews, la scène... Oui, il avait l'air heureux de vivre. Une fois encore, la réalité nous rappelle avec violence qu'on a beau tout avoir, cela n'aide pas toujours malheureusement. La vie publique, la célébrité, n'est qu'un masque...

Dans ma peine, j'essaye de me consoler en me disant que j'aurai quand même eu la chance d'avoir vu mon idole à deux reprises, en 2011 et cette année, le 9 juin au Download Festival, sans m'être dit un seul instant que ce serait la dernière fois... Indéniablement, ces deux concerts feront partie des moments les plus heureux et mémorables de ma vie.

Il n'y a pas encore si longtemps, je me demandais comment évoluerait Linkin Park dans 10 ans, dans 20 ans ... Seraient-ils toujours ensemble ? Vers quel style évolueraient-ils ? Est ce qu'à 50 ans, voire 70 ans, aurait-il toujours sa superbe voix ? Est ce que je le trouverais encore canon et sexy ? (oui, j'aime me poser des questions existentielles) Malheureusement je ne le saurai jamais ...

Ce que je sais c'est que dans 10 ans, dans 20 ans, et sans doute tant que je vivrai, je continuerai d'écouter Linkin Park. Par nostalgie surement - car mes goûts évoluent et que comme beaucoup de fans de ma génération qui ont grandi avec les deux premiers albums, je les avais un peu lâché malgré tout - mais aussi en sa mémoire. Pour que jamais je n'oublie.

Il était important pour moi d'écrire cette critique qui n'en est pas une pour exprimer ce que je ressens et qu'il en subsiste une trace quelque part, à propos de ce drame, mais aussi du groupe en général. Ce que je n'avais jamais vraiment osé faire jusqu'à maintenant. Sans honte, sans appréhension, sans peur d'être moquée ou jugée. Une manière aussi de faire mon deuil.

C'est avec le coeur brisé que je te dis merci Chester. Merci pour tout ce que tu m'as apporté et d'avoir fait partie de ma vie. Merci pour toutes les émotions que tu nous auras fait vivre, merci d'avoir existé. Tu es l'un des rares chanteurs que j'aurai le plus aimé et admiré au cours de ma vie, et j'aurais tellement voulu te le dire, j'aurais tellement voulu avoir la chance de te rencontrer pour te dire tout ça. Tu vas tellement me manquer... Comme bien d'autres artistes avant toi partis trop tôt, nous ne t'oublierons pas.

Et dire qu'indirectement tu as certainement sauvé beaucoup de gens, mais nous n'aurons pas réussi à te sauver en retour... J'espère que où que tu sois, tu auras finalement trouvé la paix que tu cherchais si désespérément, somewhere you belong...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 483 fois
3 apprécient

estoun a ajouté cet album à 1 liste Meteora

Autres actions de estoun Meteora