Je suis né en 1903, au milieu des vendettas...

Avis sur Métèque et mat

Avatar TheOctagon
Critique publiée par le

Cet album me rappellera toujours les premières fois que j’ai écouté du rap : un jour pas fait comme un autre, j’ai décidé sur un coup de tête de me mettre au rap, style musical que je ne connaissais quasiment pas. Comme je ne savais pas quoi écouter, j’ai tâtonné un moment en cherchant sur YouTube des noms dont j’avais vaguement entendu parler. À tout hasard, j’ai tapé « Akhenaton » dans la barre de recherche et je suis tombé sur le morceau La Cosca de l’album Métèque et Mat. J’ai été épaté par la qualité de ce morceau, très bien écrit mais aussi très bien produit. J’ai donc voulu en savoir plus et j’ai écouté le reste de l’album. Suite à quoi je suis devenu dingue de rap. C’est pour cette raison que souhaite ici rendre hommage à cet album que je perçois comme le meilleur de toute l’histoire du rap français.

Il faut savoir que c’est le seul véritable album solo d’Akhenaton, ses trois autres (Sol Invictus, Black Album et Soldats de Fortune) sont parsemés de featuring divers et variés allant de Shurik’n aux Xmen en passant par les Psy4 de la Rime ou Def Bond. Dans Métèque et Mat, il n’y a qu’un seul featuring, celui de la Fonky Family sur le morceau Bad Boys de Marseille (ainsi que dans La Face B où ils font une courte participation), mais ils n’étaient pas encore connus à l’époque. Autant dire que Akhenaton était seul sur ce coup. Il s’est lancé dans la création de ce disque après Ombre Est Lumière et a décidé qu’il le ferait seul. C’était l’occasion pour lui de réaliser des projets qu’il ne pouvait pas lancer avec IAM et de se prouver à lui-même qu’il pouvait faire de la musique seul. En clair, il s’est occupé aussi bien des textes que des prods. Métèque et Mat est donc son album le plus personnel, le plus introspectif.

Métèque et Mat se place dans la continuité de Ombre Est Lumière : il est touche-à-tout et se la joue un peu expérimental. Il évoque son enfance et son Italie natale sur fond de spiritualité et de philosophie. Il invente des histoires et en raconte des vraies, il cherche à se connaître lui-même à travers sa musique. C’est assez drôle mais Akhenaton se parle à lui-même en même temps qu’il s’adresse à son public. Il faut bien avouer que se mettre à nu sur un disque est une chose risquée mais payante. Résultat, on a l’impression au terme du disque de mieux connaître Akhenaton qui s’était déjà confié sur sa vie dans des morceaux comme l’Aimant. Mais cette fois, ce ne sont pas que des tranches de vies qui sont servies mais des pensées, parfois un peu fouillis, comme dans Le Calme comme essence, mais toujours pertinentes et instructives. Métèque et Mat fait partie des albums de rap qu’on peut faire écouter à ses gosses tant il apporte quelque chose à celui qui prendra le temps de l’écouter. C’est un album qui fait voyager d’auditeur, à travers le temps et l’espace. Comme dirait Gandalf, on s’égare « hors de la pensée et du temps ».

Mais Akhenaton n’oublie pas que c’est aussi de l’entertainment et case de l’humour, parfois un peu incisif, un peu partout. C’est ainsi qu’a été créé le morceau Éclater un Type des Assedics, où Akhenaton évoque ses difficultés avec la bureaucratie française. Mais il s’agit plus d’un plaidoyer en faveur d’un monde plus souriant qu’une véritable attaque envers les Assedics. Ce morceau lui a quand même valu d’être poursuivi en justice, critiqué par certains membres du corps politique et d’être fiché par l’administration. Pour quelques paroles pourtant plus drôles qu’autre chose ! Akhenaton rappelle d’ailleurs cet événement dans le morceau Dangereux présent dans L’École du Micro d’Argent.

Métèque et Mat est une belle performance, surtout pour un premier projet solo. Cet album a une véritable ambiance, même si elle n’est pas forcément évidente à discerner à la première écoute. Les samples utilisés sont toujours justes et témoignent d’un véritable travail de recherche de la par d’Akhenaton, aussi bien au moment de la sélection des samples qu’au moment du mixage. Il parvient, par un tour de force que je ne m’explique toujours pas, à passer du mythe de Prométhée à une fiction dénonçant les effets néfastes du repli communautaire et individuel. Les musiques sont différentes, les thèmes également, et pourtant, Akhenaton arrive à lier les deux en gardant le même ton, à la fois grave et bienveillant. D’ailleurs, en parlant de ton, il est à noter que c’est dans cet album que Akhenaton a son meilleur flow, même si celui qu’il adopte dans L’École du Micro d’Argent est tout aussi impressionnant.

Je ne vois pas quoi ajouter de plus. Pour moi, il ne fait aucun doute que Métèque et Mat figure parmi les meilleurs albums de rap français, si ce n’est le meilleur. C’est un album qui a un impact sur l’auditeur. C’est un modèle à suivre. Je suis parfaitement sérieux. Un jour, je serais fier de faire écouter ça à mon gosse, parce que je sais que cette écoute lui sera bénéfique. C’est un disque qui a le pouvoir de construire ou de changer un homme. Et ça, je peux vous garantir qu’il n’y en pas beaucoup. De nombreux albums de rap apportent une base de réflexion, mais aucun n’a le pouvoir de persuasion de Métèque et Mat. Akhenaton ne donne pas de conseille, il ouvre les portes de la réflexion et laisse le public répondre lui-même aux questions qu’il se pose. Bref, à écouter absolument !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 832 fois
10 apprécient

TheOctagon a ajouté cet album à 9 listes Métèque et mat

Autres actions de TheOctagon Métèque et mat