Avis sur

Metropolis, Part 2: Scenes From a Memory par Tezz

Avatar Tezz
Critique publiée par le

Il y a toujours une certaine prise de risque pour la réalisation d'un concept album. Le concept risque parfois de dominer la musique, les paroles sont quelques fois trop concrètes et trop axés uniquement sur l'histoire ; le style musical de l'album peut vraiment s'éloigner du groupe pour être seulement au service de l'histoire.
Pourtant, les récompenses sont grandes : les albums qui ont évités ces écueils sont considérés souvent comme étant parmi les meilleurs de leurs artistes respectifs.
C'est bien le cas ici pour Scenes from a memory. Je ne connais tout simplement pas d'autre album aussi intense à écouter, et rempli d'émotions. Même une fois l'histoire assimilé, les moments clefs font toujours ressentir autant de tristesse ou de joie qu'à la première écoute. Je noterai tout particulièrement "Through her eyes", qui est probablement un des morceaux les plus tristes que je connaisse : ce n'est pas ce qu'on s'attend de trouver dans un album de métal progressif !
Un peu de la sorte de Shakespeare, il y a absolument de quoi convenir à tout le monde.

D'un point de vue musical pure, c'est absolument génial. Le niveau est élevé partout, mais je citerai toute particulièrement aberration qu'est "The Dance of eternity", montrant à quel point les musiciens de Dream Theater sont des demi-dieux. Sérieusement, les signatures temporelles de ce morceau sont incroyables, et il n'y a quasiment aucunes mesures qui ont la même signature temporelle à la suite. Je suis aussi un énorme fan des éléments récurrents dans cet album, que ce soit entre les morceaux ou même avec "Metropolis part 1" présent dans leur album "Images and Words".
J'évoque également "The spirit carries on" qui est un chef-d’œuvre vocal de la part de LaBrie, tout en prenant une tournure bien plus sombre une fois l'histoire comprise. Pour finir, "Home", le morceau le plus long de l'album, est également mon préféré.

Bref, la qualité de cet album dans tous les domaines est indéniable. Et c'est pour cela qu'il faut l'écouter en tant qu'album complet, et non en tant que single. Il m'arrive souvent d'ailleurs, en écoutant un seul extrait, d'être immédiatement accroché par le morceau suivant, et de réécouter l'album en entier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 443 fois
1 apprécie

Autres actions de Tezz Metropolis, Part 2: Scenes From a Memory