Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

Nemesis par Andélys

Avatar Andélys
Critique publiée par le

Déjà, je voudrais mettre les choses au clair sur une idée qui a pas mal circulé parmi ceux qui ont pu écouter l'album en avance : "Nemesis est aussi bon qu'Infinite et même meilleur"....NON ! NON, NON et NON ! Nemesis n'est sûrement pas aussi bon qu'Infinite, et encore moins meilleur. Premièrement parce que ce n'est absolument pas comparable d'après moi. On parle de deux albums distants de 13 ans, et en 13 ans il s'en est passé des choses. Ces deux albums correspondent à deux périodes différentes pour Stratovarius, entre temps le line-up a changé, la voix de Timo Kotipelto a changé (toujours aussi belle, mais il faut être honnête, il n'a plus les mêmes capacités vocales qu'il y a treize ans) et surtout, la direction musicale prise par le groupe a changé. Stratovarius a décidé d'adopter un style un peu différent pour essayer d'être plus novateur, ce qui fait que, comme pour pas mal de groupes, ça "divise" un peu les fans, ceux qui préfèrent la première période, ceux qui préfèrent la seconde, et ceux qui s'en foutent (oui, il en faut). La seconde raison, plus subjective, c'est que selon moi Infinite est de loin le meilleur album de Stratovarius, mon préféré en fait, et qu'il est très difficile de l'égaler, et encore plus de faire mieux. Donc Nemesis meilleur qu'Infinite vous oubliez. Est-ce-que ça veut dire que Nemesis est mauvais ? On se calme, personne n'a dit ça ici ! D'ailleurs il est temps de rentrer un peu dans les détails.

Ce qui m'a frappé à la première écoute, c'est la puissance qui se dégage de l'album dans son ensemble, et ça c'est vraiment très appréciable, parce qu'en écoutant Halcyon Days (que je n'ai pas aimé et que je n'aime toujours pas), je ne savais pas trop à quoi m'attendre et de ce fait je m'attendais au pire. Mais là pas de problème, ça bouge, on sent une bonne énergie, ce qui, je pense, est dû au fait que cette fois on entend un peu plus la guitare et la batterie, (pour cette dernière un peu trop parfois). D'ailleurs il faut noter que cet album est marqué par un changement de line-up avec l'arrivée du jeune batteur Rolf Pilve, et après plusieurs écoutes, je dois dire que ce n'est pas un si mauvais choix, même si je préfère largement son prédécesseur. Timo Kotipelto quant à lui, est toujours aussi en forme, et je pense que ce dernier album a su tirer le meilleur parti de sa voix, qui reste excellente même si elle n'est évidemment plus la même qu'il y a dix ans. Autre détail sympathique, le groupe a tenté de conserver un certain équilibre entre sa première période, et son style désormais très novateur, pour satisfaire le plus de fans possible. Ce n'est pas forcément parfait, mais l'effort mérite d'être salué !

Et dans la série des premières impressions négatives, ce que j'ai un peu moins aimé, c'est justement cette détermination à vouloir faire "plus jeune", "plus neuf". Parfois ça passe, mais parfois on se demande à quoi ça sert, et si on est encore en train d'écouter du Stratovarius. La batterie est plus présente qu'avant, sauf que parfois trop c'est trop et c'est bien dommage. Au niveau du clavier, on sent vraiment que le groupe a envie d'explorer de nouveaux horizons, mais là encore, le résultat est inégal, parfois original, parfois dissonant...

Intéressons-nous un peu plus précisément aux morceaux avec, pour commencer, la tracklist:

01. Abandon
02. Unbreakable
03. Stand My Ground
04. Halcyon Days
05. Fantasy
06. Out Of The Fog
07. Castles In The Air
08. Dragons
09. One Must Fall
10. If The Story Is Over
11. Nemesis

Ce qu'on peut dire, c'est que ça commence très bien ! Abandon donne d'emblée le ton, elle est énergique et on reconnait tout de suite le style de Stratovarius avec quelques petites variations. Je ne peux d'ailleurs pas m'empêcher de remarquer les progrès de Matias Kupiainen, le guitariste. Vient ensuite Unbreakable qui a été le premier morceau présenté au public et que j'ai plutôt appréciée. Ce morceau a le mérite d'être un bon single avec une mélodie efficace et que l'on retient facilement. Stand My Ground est plutôt sympathique aussi, même si je n'aime pas l'intro. Heureusement le refrain, très bien conçu, rattrape tout le reste. Par contre, arrivée à Halcyon Days j'ai l'impression que le soufflet est en train de retomber....L'ambiance devient plus sombre, ce qui n'est pas si mal, mais le groupe, voulant donner dans le moderne, abuse des sonorités "électroniques" .... L'exemple parfait du "trop c'est trop". Un morceau qui fait grincer des dents. La baisse de régime continue avec Fantasy, qui, même si elle a le mérite d'être plus agréable à écouter que Halcyon Days, reste très banale et ne convainc pas vraiment. Heureusement cet essoufflement est de courte durée ! Out Of The Fog et Castle In The Air relancent le rythme de l'album, et c'est tellement mieux comme ça ! La première est dynamique avec un bon refrain, la seconde plus posée, menée par le clavier d'un Jens Johansson toujours aussi talentueux quoi qu'on en dise. De plus, ces deux morceaux ont une petite tonalité épique qui ne m'a pas laissée indifférente . Et puis arrive Dragons... Ah Dragons ! Si il y a une perle dans cet album, c'est bien ce morceau ! Certains pourront lui reprocher son côté "classique", mais en ce qui me concerne, il représente exactement ce que j'aime entendre chez Stratovarius et ça a été un véritable coup de coeur ! Un refrain superbe, un bon rythme, un bon équilibre entre l'ancien et le nouveau, bref, en ce qui me concerne, c'est le meilleur morceau de l'album, si bien que lorsque on arrive à One Must Fall, on a l'impression que le charme est rompu, car on se retrouve devant un morceau un peu plus "froid", plus novateur, qui s'en va explorer un style plus progressif. Je n'en suis pas démesurément fan, mais ça passe plutôt bien. Mine de rien, ça fait déjà 9 morceaux d'écoutés...Mais où est la ballade ? Juste après en fait, avec The Story is Over, un autre coup de coeur pour moi, une très belle ballade, même si elle n'est pas révolutionnaire. Ce morceau a d'ailleurs la particularité d'avoir été composé par Jani Liimatainen, ex-guitariste de Sonata Arctica, et ça se sent un peu quand même ;). Et enfin, nous en arrivons au tant attendu Nemesis qui se veut être l'apogée de cet album, et c'est plutôt réussi, car le rythme s'accélère subitement pour créer un final enthousiasmant avec un excellent refrain. Un bon morceau, c'est vrai, mais à mes yeux ce n'est pas le meilleur.

Non, Nemesis n'est décidément pas meilleur qu'Infinite, mais ça ne veut absolument pas dire qu'il est bon à jeter, au contraire. En ce qui me concerne je le trouve plutôt bon (en tout cas bien meilleur que Polaris si on doit vraiment en venir aux comparaisons) malgré cette tendance à l'excès parfois. Toutefois c'est aussi ce dernier détail, (et le fait que je suis une nostalgique du "bon vieux Stratovarius") qui fait que cet album est un tout petit peu en-dessous de mes attentes, mais évidemment c'est un avis qui n'engage que moi. Dans tous les cas, les efforts pour allier nouveauté et style de base sont très appréciables et on peut dire que parmi les derniers albums de Stratovarius, Nemesis est au-dessus de la moyenne et bien plus efficace. Pour conclure, si vous n'êtes pas trop puristes et réfractaires au changement vous devriez apprécier ce dernier album, dynamique et mené par un line-up au top. Nemesis est loin d'être parfait, mais il a le mérite de conserver un "fil rouge" qui plaira peut-être aux fans de la première heure.

NOTE: 07/10

les morceaux +:

Dragons
Abandon
Out of the Fog
Castle In The Air
If The Story Is Over
Nemesis

Les morceaux -:

Halcyon Days

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 407 fois
5 apprécient

Andélys a ajouté cet album à 1 liste Nemesis

Autres actions de Andélys Nemesis