Adieu Gaston, cornichons et téléfon

Avis sur Nino and Radiah

Avatar Gwangelinhael
Critique publiée par le

Il en avait marre de passer pour un rigolo, c'était un musicien avec de nombreuses fêlures et fan de soul de swing de funk et de pop. On ne voyait de lui que le clown de Mirza (satané Mirza) du Téléfon ou des cornichons. Personne ne voulait voir l'âme sombre du clown, juste son grand sourire et ses facéties.

Pourtant il essayait de faire son mieux pour sonner swing(et il y arrivait vraiment bien)
Malheureusement, il n’y a que le clown qui perce et qui semble plaire.

Pour changer de cap, rien de mieux qu'un album en anglais (surtout quand comme lui, on maîtrise la langue de Shakespeare).

Cet album contiendra la première version d'une des chansons de légende de Nino Ferrer; South, Le Sud chantée en duo avec la sublime Radiah Frye.

[instant people](la maman de Mia Frye)[/instant people]

Radiah Frye ne fera pas que poser nue sur la pochette elle posera aussi sa voix sur la plupart des titres de l'album, crédité sur disque comme chant et sympathie. Ecoute sa voix suave sur des titre comme The Garden, Moses ou Vomitation.

Si vous aimez le funk psychédélique, Nino and Radiah est vraiment un album étonnant de modernité , qui, aujourd'hui encore ne semble pas avoir vieilli. Et ça groove et ça swingue comme les plus grands albums de funk outre-atlantique.
Étonne tes amis en leur faisant écouter l'âme soul de Nino Ferrer avec ce disque.

C'est vraiment un très bon disque de Nino Ferrer, ce musicien de talent, trop souvent oublié, voire décrié à cause de ses succès considérés comme trop légers.

Découvre ici un bijou méconnu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1014 fois
26 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Gwangelinhael Nino and Radiah