Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

La petite bête qui monte, qui monte...

Avis sur Nuit 17 à 52 (EP)

Avatar Bergamotte
Critique publiée par le

Attention, tapie dans l'ombre, Christine and The Queens fait son nid. Et l'éclosion promet d'être un chef d'oeuvre.

Le titre phare, Nuit 17 à 52, est une perle à ranger dans les classiques. Un morceau "montagnes russes", intimiste mais côtoyant les sommets. Ses effets de voix donnent la chaire de poule. The Loving Cup est un titre bien funk, qui rappellera beaucoup les grands de la pop/R'n'B anglo-saxonne. On y trouve, dans le désordre, des morceaux d'Adèle (pour la voix), de Michael Jackson (pour les effets de voix et la musique) ou parfois du Beyoncé (pour le placement de la voix). Mais ces références n'effacent pas la personnalité de la chanteuse. Starshipper est une balade sombre et planante surfant sur une musique électro. Wandering Lovers est encore plus électro/pop mais bien plus entrainante. Ces deux derniers morceaux, sans leur enlever leur qualité, sentent parfois le déjà vu et m'apparaissent les plus faibles au coeur de cet EP. Le cinquième est dernier titre est une reprise du grand Williams Sheller. Photos Souvenirs troque ses habits de chanson française/classique/jazz pour une ambiance plus minimaliste et pop. Christine arrive à faire swingué ce titre mythique et à y caser encore une fois un peu de Michael Jackson (oui, j'ai peut être tendance à en voir partout).

La pièce maitresse de cet EP est sans aucun doute la voix d'Héloïse. Elle oscille entre la précision (Loving Cup) et l'émotion (Nuit 17 à 52) et reste toujours maîtrisée. Attention toute fois, on pourrait trouver que la reverbe est parfois utilisé de façon trop appuyée (Wandering Lovers).

Tantôt en français, tantôt en anglais, et souvent dans la même chanson, les textes mystérieux sont d'une belle écriture. Fine et claire, elle sert bien la voix. Mais je ne m'y suis pas attardé plus que ça, mise à part pour la belle chanson Nuit 17 à 52.

Dans tout ça, qu'est ce qu'on en retient ? Un EP qui donne clairement envie d'écouter l'album qui devrait sortir au deuxième trimestre 2014. Une artiste à la personnalité hors normes qui utilise de bonnes bases de chanson française pour l'internationaliser sans y perdre l'émotion. On écoute ce deuxième EP qui transpire déjà de maturité avec le sentiment agréable de découvrir une artiste déjà bien en place depuis une dizaine d'année. De belles promesses...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
2 apprécient

Autres actions de Bergamotte Nuit 17 à 52 (EP)