Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Play Me Old King Cold Again

Avis sur Nursery Cryme

Avatar Harold Swine
Critique publiée par le

Comme j'ai eu l'occasion de le dire, le plus difficile pour un groupe qui a sorti un très bon disque est de confirmer par après.

C'est ce qu'a clairement réussi à faire le groupe Genesis en sortant le merveilleux Nursery Cryme qui suit le non moins superbe Trespass.

Chacun de ces 2 disques représentent le son Genesis et ils sont vraiment excellents et ont pratiquement chacun les mêmes défauts (quelques légères inconstances mais 3 chansons absolument magnifiques sur chacun des disques).

Après "Looking for Someone", "Stagnation" et "The Knife" sur Trespass, Genesis continue à nous émerveiller avec "The Musical Box", "The Return of the Giant Hogweed" et "The Fountain of Salmacis" mais je vais maintenant en venir à la subtile particularité qu'a le disque Nursery Cryme par rapport à son prédécesseur.

La seule différence entre les 2 disques (au demeurant assez semblable) est la présence de Steve Hackett à la guitare et Phil Collins à la batterie et sa complémentarité vocale incroyable avec Peter Gabriel (il sera d'ailleurs tellement aisé de les confondre lorsque Phil Collins prendra à son tour la place de chanteur).
La présence de ces 2 musiciens donne un léger poids au son du groupe, un coup de fouet de plus qui rend la musique encore plus belle.

La présence de Steve Hackett et son apport au son du groupe est clair sur le milieu de la chanson "The Musical Box", la musicalité du titre "The Return of the Giant Hogweed" et la capacité qu'il a eu par son jeu de guitare à rendre le final de la chanson "Seven Stones" un grand final.

L'album démarre en tout cas très fort avec le grand classique du groupe "The Musical Box" (certainement l'une de leurs meilleures chansons).
En effet, la qualité des transitions fait qu'on a envie que ce titre ne s'arrête jamais et que Genesis continue à nous émerveiller.
Un titre magnifique dont je recommande l'écoute à quiconque aime la musique.

Après l'anecdotique "For Absent Friends", la magie opère à nouveau avec "The Return of the Giant Hogweed" et surtout son final absolument extraordinaire (un grand moment d'un charisme incommensurable).

Après un léger moins bien sur les titres suivants ("Seven Stones malgré un final magnifique et "Harold the Barrel" sont un peu en dedans), le final du disque est la conception même du "beau" que le groupe Genesis propose à nos oreilles, comme si elles n'avaient pas eu assez.
Il suffit en effet de se laisser aller à la musique et apprécier la beauté de titres comme "Harlequins" et l'incroyable "The Fountain of Salmacis".
Je trouve ce titre absolument génial, du génie tout simplement.
Créer par un simple travail au piano l'impression d'une fontaine en flux continu (juste majestueux).

Après avoir écouté ce qui reste encore selon moi comme l'un des chefs d'oeuvre du groupe, on en voudrait encore et le plus terrible (si je puis dire), c'est qu'on imagine Genesis capable de faire mieux et il fera mieux, mais avec Phil Collins au chant seulement.

Ce disque reste mon préféré de la période Peter Gabriel et je le recommande très vivement à tout amateur de rock progressif qui par malheur n'a pas encore écouté cette merveille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 769 fois
6 apprécient

Harold Swine a ajouté cet album à 2 listes Nursery Cryme

Autres actions de Harold Swine Nursery Cryme