Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Un album exceptionnel

Avis sur OK Computer

Avatar Thibox
Critique publiée par le

Il aura fallu attendre leur troisième album pour que Radiohead entre dans l'histoire. En effet, après deux albums très réussis, OK Computer est un chamboulement dans la carrière du groupe mais aussi dans la musique rock. Thom Yorke et son groupe ont compris qu'il fallait aller plus loin dans la mélodie, les arrangements, les effets électroniques dans un monde informatique où tout reste à faire... Une nouvelle texture musicale est alors créée dans un monde technologique étrange et froid.

L'album s'ouvre sur Airbag avec sa batterie trafiquée, syncopée, guitares multiples et résonantes, basse puissante et groovy et chant plaintif, ça ne ressemble à rien de connu jusque là. Vient ensuite Paranoid Android, sublime monument et chef d’œuvre du groupe, ce titre révèle un songwriting digne du génie et une incroyable gestion des contrastes sans oublier la voix poussée jusqu'au cieux de Thom York.

Autre perle avec Exit Music (for a film), initialement commandé par Baz Luhrman pour son film Romeo+Juliette, mêlant désolation et profondeur mélancolique tout le long d'un crescendo troublant. Let Down est d'une douceur inouïe, les émotions nostalgiques sont inévitables à l'écoute de ce titre. Tout comme No Surprises, témoignage d'un homme submergé par le monde qui l'entourent, lui qui n'avait demandé qu'une vie sans surprises, bien loin de ce monde fou et étrange. Enfin, Karma Police est un délire paranoïaque avec une introduction au piano effrayante pour finir par un son apocalyptique sans pareil, un peu comme Electioneering, véritable déchainement dans lequel les guitares rugissent et provoquent une suffocation des plus jouissives.

L'album se clôt avec Lucky et The Tourist, deux rêves éveillés avec une atmosphère soyeuse mais incertaine, une fragilité vocale entourées de guitares sur un rythme profond... Troublant!

Tout l'album est donc une succession de chansons à base rock essentiellement avec une atmosphère générale pesante de mal-être, d'étrange, de crainte du futur et la perte de contrôle sur le progrès technique. Les paroles puisent leur source dans le non-sens, le rêve, les situations irréelles, le futur incertain.

En 1997, Radiohead nous a pondu un album tout simplement jouissif, étrange, effrayant et intemporel qui restera comme la bande son référence des années 90. Du très grand art.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 608 fois
11 apprécient

Thibox a ajouté cet album à 4 listes OK Computer

Autres actions de Thibox OK Computer