No future

Avis sur Odd Future Tape

Avatar educharm
Critique publiée par le

Quelque chose m'interpelle lorsque je regarde les critiques d'internautes qui accompagnent les articles de blogs sur Odd Future. Pas mal de réactions spontanées et peu flatteuses : de la merde, bêtement outrancière, un délire de gamins qui vaut pas qu'on s'y intéresse. Beaucoup de ces détracteurs ne sont pas que de réacs bornés mais semblent être des fans de Hip-Hop, et de bon. Mais voilà, de mon point de vue Odd Future Wolf Gang Kill Them All représente justement un des aspect du futur du Hip-Hop. On y retrouve l'irréverence des Beasties, d'Eminem à la sauce d'aujourd'hui : Pour moi Odd Future symbolise parfaitement l'incompréhension que nous produit l'époque dans laquelle nous vivons. Sans repères, sans valeurs, eclectique et désinvoltes.

Lorsque The Odd Future Tape sort gratuitement sur Internet en 2008, peu de ses membres sont majeurs, Earl Sweatshirt, le rappeur prodige du groupe n'a que 16 ans, Tyler the Creator, le leader en a tout juste 18 (pas la majorité légale aux USA). A mon avis, peu sont issus des Ghettos mais ont plutôt l'air de sortir des banlieues pavillonnaires de L.A. Ces gars là ont la tête sur les épaules, du patrimoine culturel : Ils savent où il vont. Justement, là ou ils vont c'est nulle part, dans les abymes d'un monde où plus rien n'a de sens.

La première caractéristique de OFWGKTA, c'est son caractère hétéroclite. Ce collectif se compose d'une clique de MCs et producteurs plus ou moins présent dont les principaux sont The Creator, Earl Sweatshirt, Frank Ocean, Hodgy Beats qui ont tous des projets exterieur au collectif. Leurs influences vont de Coltrane à Pharell Williams, leur culture c'est le skateboard, la télé (avec tout ce qu'on peut y trouver aux Etats-Unis) : La culture type de l'ado moyen du XXIsiècle. Ainsi les lyrics se situent dans un registre foutraque et irrévérentieux. La drogue, les tueurs en séries, la violence gratuite. Résolument punk, toujours au second degrès, d'une stupidité paroxysmique.

La prod quant à elle est relativement héteroclite et de plutôt bonne qualité. Pas mal de samples du Hip-Hop de tout les styles (de Mos Def à Gucci Mane). Les instrus sont souvent brumeuses, lourdes, ralenties. Niveau flow, c'est souvent bien pesant, à la Lil Jon, assez proche d'Asap Rocky, dans la mouvance de Crunk Rap. Parfois plus calme, aérien, psychédelique. Sur la mixtape vol 2, le chant très lyrique de Frank Ocean, à la limite du mièvre. Ailleurs des hurlements, une esthétique proche du punk. Visuellement, ils reprennent à leur compte la culture des vidéos amateurs qui prolifèrent sur le net : Happy Slaping, chutes de skate, on sent la forte influence de Jackass et autres trucs du genre.

Pour moi, Odd Future est le pur produit de notre époque. Une jeunesse de la classe moyenne désabusée, sans idéal et sans repères. La très grande liberté artistique du groupe et son caractère underground sont contrebalencés par son adhésion sans bornes aux moyens de diffusion les plus mainstream. Utilisant les résaux sociaux de manière prolifique, ils participent également à une émission de télé ("entre Jackass et Chapelle's Show). "Whether it's XL, Interscope, Supreme, or even Apple, Sony or Google, we're looking for the best partner on our content and creations" disait leur manager. Odd Future présente toute les caractéristique d'une jeunesse opportuniste, libre de tout a priori identitaire, sans illusions mais résolument créative.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 239 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de educharm Odd Future Tape