Écouter
Pochette Odessey and Oracle

Odessey and Oracle

(1968)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 2
  2. 4
  3. 6
  4. 11
  5. 25
  6. 81
  7. 321
  8. 549
  9. 366
  10. 184
  • 1.5K
  • 226
  • 428
  • 12

Liste de morceauxOdessey and Oracle

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:21)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:38)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:46)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:35)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:05)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:20)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:53)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:10)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:52)
Critiques : avis d'internautes (14)
Odessey and Oracle
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Beatles vs. BeachBoys - Le revers de la médaille

On sait ce que la musique moderne doit aux petits gars de Liverpool et au plagistes Californiens à travers le duel à distance qu’ils se sont livrés au milieu de la décennie 60’s. Mais il y a une ombre au tableau. Exister dans leur sillage psyché’pop était alors du domaine du miracle. The Kinks a lutté, the Zombies a jeté l’éponge avant même la sortie... Lire l'avis à propos de Odessey and Oracle

5
Avatar # YMC
9
# YMC ·
Découverte
La nuit des morts-vivants

Il m'est arrivé une histoire extraordinaire une fois, une histoire de mort-vivant. Je sais, bien des sceptiques crieront à l'imposture en arguant qu'il ne s'agit là que de folklore local ou de fantasme sorti tout droit d'un cerveau dérangé. Pourtant la scène que je vais vous conter je l'ai vue de mes yeux vue. Elle s'est réellement passée et ne souffre aucune contestation. Croix de bois croix...

78 34
Avatar Saint-John Poivrot d'Arvor
10
·
Une ruine majestueuse

On imagine difficilement un nom de groupe plus décalé, plus inapproprié que ce "The Zombies" en écoutant de délicieux coulis de mélodies raffinées, voire éthérées qui compose "Odessey (sic) & Oracle"... Encore un disque sinon obscur, du moins bien oublié, de l'incroyable période créative des années 67-68 : le manque de succès remporté par cet album -... Lire l'avis à propos de Odessey and Oracle

13
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·
Critique de Odessey and Oracle par alextwist

Un des plus grands albums de tous les temps, faut-il en dire plus? des Zombies qui ne sont plus que l'ombre d'eux même au succès maintenant lointain louent un studio à Abbey Road et dans un dernier élan, comme pour l'honneur enregistrent ce qui reste un des disques les plus beaux de pop de tous les temps, de Time of the Season en passant par Care of Cell 44 tout dans ce disque frôle la perfection.... Lire l'avis à propos de Odessey and Oracle

10
Avatar alextwist
10
alextwist ·
Une des perles de 1968.

Les Zombies ont pas vraiment de chance. Ils ont eu le malheur de vouloir faire leur propre style de pop bien fin et bien léché aux accents symphoniques, à grand coup de demi-ton et parsemé d'harmonies vocales. Odessey & Oracles fut la tentative ultime de pouvoir gagner une place dans les charts avec tous ces ingrédients. Et malgré le fait d'avoir une pochette monstrueusement psyché ou d'avoir... Lire l'avis à propos de Odessey and Oracle

8
Avatar QueenyHarvey
9
QueenyHarvey ·
Toutes les critiques de l'album Odessey and Oracle (14)