👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

"C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain"

Orelsan et Gringe sont les casseurs flowters est le deuxième album du duo, le premier, Fantasy - Episode 1, étant sorti en 2004.

Rien à voir entre les deux albums, et tant mieux. Ce nouvel opus présente la particularité de raconter une histoire : Orelsan et Gringe doivent trouver, pour le lendemain, un single pour satisfaire leurs producteurs. Ils ont donc une journée pour trouver l'inspiration, journée racontée par l'album. Journée que, bien évidemment, ils vont passer à tout faire sauf trouver leur single, voyant leur temps partagé entre la flemme et la bouteille.

Chaque chanson est précédée d'un dialogue pour la contextualiser dans le déroulement de l'histoire. Au programme des textes, un descriptif de leur journée, entre flemme, procrastination, bar, alcool, soirées, potes, débats (Les putes et moi), le tout ponctué par pleins de références à la con, que ce soit au niveau des paroles ou de l'instru (opening de manga, air de Mario...). On retrouve tout le mordant que j'apprécie chez Orelsan (et Gringe que je ne connais qu'à travers son duo sur le dernier album d'Orelsan) : cynisme, ironie, auto-dérision, ça taille, toujours dans ce mélange de dérision et de sérieux. Les chansons s'enchaînent, calmes, posées ou énergiques, en fonction de ce qui est raconté, mais toujours sur ce ton décalé qui caractérise l'album. On sent bien le délire entre potes sur nombre de chansons, et ça s'écoute bien.

Seule exception : Des histoires à raconter. C'est la fin de la journée, il est 6h du mat'. Et c'est le moment où vient l'auto-critique, où ce qui ne va pas refait surface. Où la tristesse, la nostalgie, les problèmes reviennent, et où le ton change. On ne déconne plus, juste avant de dormir. Mais pas pour longtemps ;-)
Kiichigo
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs albums de rap français

il y a 8 ans

19 j'aime

Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
Gwangelinhael
8

Winter le Dauphin queue mécanique Sex machine

Orelsan, le rappeur le plus détesté de l’univers. Celui qui a détrôné Joey Starr depuis que ce dernier fait du cinéma. Orelsan, sale p*te, a marqué les esprits des chiennes de gardes et de Ségolène...

Lire la critique

il y a 8 ans

38 j'aime

14

Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
Thibault_Ctr
8

J'suis pas feignant mais j'ai la flemme...

Les casseurs flowteurs ont enfin sorti leur premier album ! La collaboration Orelsan/Gringe se concrétise donc dans un CD à leur image : Un bon gros délire de potes. On retrouve donc toujours le...

Lire la critique

il y a 8 ans

22 j'aime

Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
Kiichigo
7

"C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain"

Orelsan et Gringe sont les casseurs flowters est le deuxième album du duo, le premier, Fantasy - Episode 1, étant sorti en 2004. Rien à voir entre les deux albums, et tant mieux. Ce nouvel opus...

Lire la critique

il y a 8 ans

19 j'aime

L'Apprenti assassin - L'Assassin royal, tome 1
Kiichigo
10

Critique de L'Apprenti assassin - L'Assassin royal, tome 1 par Kiichigo

Difficile d'écrire une critique sur cette série, mais je me lance. Elle concerne donc l'ensemble de la série L'Assassin Royal, et pas juste le tome 1. Cette œuvre fut une révélation, une sorte de...

Lire la critique

il y a 10 ans

24 j'aime

4

Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
Kiichigo
7

"C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain"

Orelsan et Gringe sont les casseurs flowters est le deuxième album du duo, le premier, Fantasy - Episode 1, étant sorti en 2004. Rien à voir entre les deux albums, et tant mieux. Ce nouvel opus...

Lire la critique

il y a 8 ans

19 j'aime

King's Game
Kiichigo
3
King's Game

Critique de King's Game par Kiichigo

King's game est un manga qui partait bien, à condition d'être un tant soit peu attiré par les mangas de ce genre, qui cumule histoires sombres, actions sanglantes et gratuites, mise en lumière des...

Lire la critique

il y a 8 ans

15 j'aime

4