Pochette Osez Joséphine

Critiques de Osez Joséphine

Album de (1991)

Madame rêve d'oser comme Joséphine!

Après l'injuste échec commercial de "Novice" Bashung décide de se faire plaisir en rendant hommage à ses héros d'adolescent d'où plusieurs reprises de haute volée dans l'album tel "She belongs to me" de Dylan,Buddy Holly et son "well alright" ou encore une reprise majestueuse de "Nights in white satin"! Dans cet album pas de trace de Boris Bergman mais la confirmation de sa collaboration... Lire la critique de Osez Joséphine

11 6
Avatar cinemusic
10
cinemusic ·

UN ARTICLE POSTHUME (3 pièces - suite)

Commençons par le début. Je connaissais Alain Bashung grâce à Gaby et ses Vertiges de l'amour. N'ayant pas grandi à proximité d'une base aérienne américaine quelque part en Alsace, c'est en grandissant que mes oreilles se sont ouvertes à d'autre univers musicaux qui allaient bouleverser ma vie. Le blues et le rock'n'roll. A mon humble connaissance, un seul artiste a su s'approprier ces... Lire la critique de Osez Joséphine

7 1
Avatar Ramblinrose
10
Ramblinrose ·

Osez , osez !

Octobre 1991 , quelques mois après cette sinistre première guerre du Golfe ou les Américains se sont enlisés avec le brio qui les caractérise en voulant à tout prix rétablir une démocratie dans un pays qui contient surtout du pétrole et dirigé par un dictateur autrefois leur allié pour gazer ensemble et dans une joyeuse ambiance quelques centaines des milliers d'Iraniens qui n'avaient... Lire l'avis à propos de Osez Joséphine

5 3
Avatar Jerry OX
8
Jerry OX ·

Trop Blues pour moi

Je n'ai jamais été fan de la chanson titre que j'ai toujours trouvé un peu trop répétitive donc je partais déjà avec un handicap. L'album marque une rupture avec les sons des précédents, plus organique exit les synthés 80s bonjour les vrais instruments et ça fait du bien aux oreilles. Je ne comprends vraiment pas le choix de l'écriture en anglais vu l'accent déplorable de Bashung notamment sur... Lire la critique de Osez Joséphine

2
Avatar MathieuCan
7
MathieuCan ·

Bashung apaisé

Osez Joséphine ouvre la décennie 90's et c’est un Bashung apaisé qui vient cueillir l’auditeur avec une facilité déconcertante. Enregistré en partie à Memphis, Osez Joséphine est l’aboutissement de son rêve américain, un songe qu’il rumine depuis la fin des années 50. Nourri au blues et à la country, le disque rend hommage à ses pères spirituels avec de splendides reprises... Lire la critique de Osez Joséphine

Avatar GrainedeViolence
8
GrainedeViolence ·

Critique de Osez Joséphine par hopkins

Aux antipodes de la veine parodique de Passé le Rio Grande, Osez Joséphine aligne une brochette de reprises (Bob Dylan, Buddy Holly, Willie Nelson et Moody Blues) jouées sans accessoires ni clins d’œil, au premier degré. Au contact des Ricains qui l’accompagnent, Bashung semble avoir reçu une belle leçon de naturel et de maintien. Avec […] Aux antipodes de la veine parodique de Passé... Lire l'avis à propos de Osez Joséphine

1 1
Avatar hopkins
10
hopkins ·