Écouter
Pochette Play blessures

Play blessures

(1982)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 2
  2. 5
  3. 1
  4. 9
  5. 21
  6. 47
  7. 101
  8. 100
  9. 52
  10. 21
  • 359
  • 27
  • 64
  • 3

Liste de morceauxPlay blessures

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:15)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:47)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:05)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:07)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:44)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:17)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:35)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:19)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:00)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:16)

PostsPlay blessures

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (10)
Play blessures
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Conte du nouvel an.

"Chanteur disparu, mort de soif dans le désert de Gaby", Alain Bashung s'enfonce dès la réussite du single précédent dans une dépression sans précédent ; il envoie balader tout le monde, se prend la tête avec son principal parolier de l'époque Bergman et glisse tranquillement vers une fin d'année suicidaire. Le 31 décembre, date fatidique, il téléphone en panique son vieux pote - et...

28 7
Avatar J. Z. D.
10
·
N'essayez pas d'm'éteindre, j'm'incendie volontaire...

Play Blessures Ovni du rock français, monument oublié, chansons torturées, son défoncé. Sorti en 1982, cet album d'Alain Bashung (le troisième en date) déboule et fait vraiment, vraiment mal. Le public ayant rencontré Bashung à la radio et à la TV sont déjà habitués aux "Gaby, oh Gaby" et autres "Vertiges de l'Amour". Avec ce nouveau disque, Bashung surprend... Lire l'avis à propos de Play blessures

5 1
Avatar Frank Reich
9
Frank Reich ·
Découverte
Chef d'oeuvre suicidaire!

La starification a effrayé Alain Bashung si bien qu'il décide se saborder lui même avec classe!Exit Boris Bergman,il appelle une de ces idoles:Serge Gainsbourg!Ensemble ils vont créer l'un des disques les plus fascinant des années 80. La chanson qui montre que c'est un véritable suicide commercial s'appelle "J'croise aux hébrides" dans lequel Bashung interprète "Je dédie cette angoisse à un... Lire la critique de Play blessures

5
Avatar cinemusic
10
cinemusic ·
le choc des titans

En 1982 paraissait un album qui allait sur le tard s’affirmer comme l’un des disques les plus importants de la chanson française des trente dernières années tout genres confondus.La rencontre de Bashung héritier rock’n roll d'une génération perdue quelque part entre Cochran et Gene Vincent et du maître Gainsbourg va s’avérer éblouissante. Serge a toujours fait chanter des voix... Lire la critique de Play blessures

1
Avatar jimbomaniac
8
jimbomaniac ·
Vodka-pastis ou Gin-champagne ?

Ceux qui classent Bashung dans la variet' devraient jeter une oreille là-dessus. Ce gouffre post-punk doit plus à Suicide et Joy Division qu'à Jean Jacques Goldman. Un cauchemar nihiliste où les guitares ont été remplacées par des machines et où le chanteur porte une camisole de force. Sur Play Blessures, on baigne dans la gnôle, on baise dans la crasse et on s'immole dans l'espoir de ne... Lire l'avis à propos de Play blessures

Avatar GrainedeViolence
9
GrainedeViolence ·
Toutes les critiques de l'album Play blessures (10)
Vous pourriez également aimer...