Pochette Presence

Critiques de Presence

Album de (1976)

Achilles et les autres.

C'est l'album de Led Zeppelin que préfère Jimmy Page. Le disque commence par l'un des meilleurs titres de rock de tous les temps : Achille Last Stand, l'un des morceaux les plus emblématiques du Zeppelin, sommet de rock bouillant de plus de dix minutes qui finalement s'avèrent trop courtes. C'est un tourbillon de notes saccadées, nerveuses, acérées, rigides, une vraie... Lire la critique de Presence

9 6
Avatar Errol 'Gardner
8
Errol 'Gardner ·

Le dernier combat de Led Zeppelin...

Le chef d'oeuvre mésestimé de Led Zeppelin et le dernier d'une longue série...(7 pour être précis). Moins facile d'accès que la plupart des albums du groupe il n'en demeure pas moins brillant...et le préféré de son guitariste Jimmy Page. Enregistré dans l'urgence en peu de temps et principalement durant la nuit cet album est habité par une tension assez importante : entre un Robert Plant... Lire la critique de Presence

15 3
Avatar TristanFlocard
10
TristanFlocard ·

Le plus sous-estimé

J'ai une vraie sympathie pour cet album qui est finalement assez peu connu. Des morceaux de caractère qui dégagent quelque chose de puissant et subtil en même temps. Vraiment à écouter sur cet album : le rigolo "Royal Orleans" ou "For Your Life". Par contre 3 morceaux sortent vraiment du lot "Achilles Last Stand", "Nobody's Fault But Mine" et le très nostalgique "Tea For One" un blues qui... Lire la critique de Presence

2
Avatar Tombass
8
Tombass ·

Critique de Presence par trevorReznik

Achilles Last Stand (qui ouvre Presence), serait pour beaucoup de spécialistes, le dernier grand morceau du groupe. C'est pourtant pas le titre qui me donne le plus envie de réécouter cet album : perso, le jeu complémentaire des deux guitares et le rythme effréné de la basse me font pas mal penser à du Iron Maiden. Pas que ça soit mauvais, mais du coup, j'ai presque du mal à l'associer à Led... Lire la critique de Presence

2
Avatar trevorReznik
7
trevorReznik ·

Quelqu'un a déjà compris le sens de la pochette ? Ça m'intrigue.

Le point fort de cet album, c'est que le groupe ne se repose vraiment pas sur ses acquis. Hélas je trouve les morceaux plutôt interminables et c'est dommage. L'album est bourré de fausses fins de chansons ou de changements de signatures rythmiques soudains. Le morceau qui m'évoque le plus ces particularités, c'est Nobody's Fault but Mine. On a l'impression qu'on enchaîne les fins de morceaux... Lire l'avis à propos de Presence

Avatar Guillaume L.
6
Guillaume L. ·

enfin, c'est pas trop tôt

Enfin, un album qui n'est pas un chef d'oeuvre, c'est pas trop tôt, a force, on aurait pu les accusés d'un pacte quelconque. Non pas que l'album soit mauvais, musicalement il est plutôt bon, tecniquement aussi, la recherche est là mais la magie n'opére pas. Bien sur il y a quelques morceaux d'anthologie, mais manque le petit truc en plus. Il est clair que l'on est super critique sur le coup,... Lire l'avis à propos de Presence

Avatar Phili pon
7
Phili pon ·

Critique de Presence par franckd

Enregistré en seulement 18 jours à Munich, alors que Robert Plant, gravement accidenté, doit enregistrer ses parties vocales sur un fauteuil roulant, cet album est marqué par l'omniprésence de Page, qui y multiplie les pistes de guitare (jusqu'à six par exemple sur Achilles Last Stand), et par l'absence de claviers et de morceaux acoustiques : "Il n'y a pas de chanson acoustique,... Lire l'avis à propos de Presence

Avatar franckd
7
franckd ·

Critique de Presence par nico94

J'ai chroniqué le meilleur de Led Zeppelin, le « I » et » II », (bon c'est vrai il y a aussi le « IV ») maintenant je dois aussi dire un mot sur ce que le groupe a fait de moins bon. Sur Presence il n'a y aucun aucun titre vraiment phare, aucun classique (juste des bons morceaux). Led Zep a comme d'autres grands groupes , notamment ceux de la fin des années... Lire l'avis à propos de Presence

1
Avatar nico94
7
nico94 ·

Encore un petit tour avant de fermer boutique

(ou presque). Finalement, Presence vaut mieux que ses deux prédécesseurs immédiats. Même si on sent que le Dirigeable est très fatigué, il est encore capable de balancer des pépites : Achilles Last Stand, bien entendu, mais également Nobody's Fault But Mine...et même Tea For One, que j'ai longtemps négligé, n'y voyant qu'une pâle resucée de Since I've Been Loving You - erreur de jeunesse, Tea... Lire la critique de Presence

1
Avatar openupandbleed
7
openupandbleed ·