Le dernier combat de Led Zeppelin...

Avis sur Presence

Avatar TristanFlocard
Critique publiée par le

Le chef d'oeuvre mésestimé de Led Zeppelin et le dernier d'une longue série...(7 pour être précis). Moins facile d'accès que la plupart des albums du groupe il n'en demeure pas moins brillant...et le préféré de son guitariste Jimmy Page. Enregistré dans l'urgence en peu de temps et principalement durant la nuit cet album est habité par une tension assez importante : entre un Robert Plant séparé temporairement de sa femme qui ne sait pas encore si il pourra remarcher un jour suite à son accident de voiture, et un Jimmy Page qui commence sérieusement à avoir le nez dans la poudre ce n'est pas très étonnant. C'est l'album du début de la fin pour Led Zep...le fabuleux morceau anthologique (le meilleur du groupe?) qui ouvre l'album : "Achilles last stand" est par ailleurs empreint d'un sentiment d'inéluctabilité, comme si le groupe engageait là ses dernières forces avant de crouler tel une idole déchue. Mais "Presence" c'est aussi "Nobody's fault but mine" : ses breaks jouissifs, et ses riffs entêtants, ainsi qu'un des plus beaux blues du groupe : un "Tea for one" foutant vraiment le cafard! Plus axé sur les ambiances sombres et sur les guitares..."Presence" sonne comme étant moins riche ou fourni que son glorieux double-album prédécesseur et pourtant ce que le groupe perd en richesse sonore il le gagne aisément en profondeur...et c'est bien là que réside la force de cet album : nous montrer que derrière leur statut légitime de "dieux du rock", Led Zeppelin restait avant tout un groupe humain.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1125 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

TristanFlocard a ajouté cet album à 3 listes Presence

Autres actions de TristanFlocard Presence