un putain de biff la miff une ride en moins sur le front de mon père

Avis sur Que la famille

Avatar Princesse Saphir
Critique publiée par le

j'espère que là on est lancés dans un nouveau truc dans le rap fr parce que les mecs de PNL apportent un vrai truc qui fait très très plaisir à voir dans la misère que c actuellement

on a une vraie identité au niveau des instrus puissantes, ambiancées tour à tour mélancoliques, profondes, vaporeuses ou violentes (bon par contre les bruits de saxophone ou je sais pas quoi sur Lala sont immondes, ça arrive en début d'album alors je vous le dit faut pas avoir peur) et surtout une excellente musicalité du flow, surtout sur les refrains qui restent tous bien en tête et qui sont à faire tourner en boucle, ya d'ailleurs comme une ptite influence de jul (authentique génie de la pop mais ça personne ne veut encore se l'avouer) si je peux me permettre de le suggérer, et ça fait bien plaisir

et le gros plus, c'est qu'on est enfin sur un retour du propos dans le rap de tieks, je parle pas de rap conscient teubé à la kery james mais à une sincérité authentique sur la vie d'un dealer qui veut mettre bien la famille (étonnamment c le père qui remplace la figure traditionnelle de la daronne, ici absente) et qui fait ce qu'il y a à faire en sachant tout ce que ça implique
ça parle de son vécu sans l'exhiber ou trop en faire, et ils réussissent à faire passer beaucoup d'idées (douleur et détermination) même lorsqu'ils passent par des phases plutôt cryptiques ("hounghoungawawa mowgli mowgli mowgli"), tout ça avec un charisme unique dans leur façon de rapper, presque réduite à un drôle d'instrument qui ponctue la prod avec des fulgurances hypnotiques dans les phrases, et des lignes de texte quasi-impressionnistes puissantes, dont la force contraste beaucoup avec la banalité de leurs textes et performances lorsqu'ils essayent de se livrer à du rap traditionnel

bonus : aucune mention de cette chose triste et fabriquée de toutes pièces qu'est le rap game, ni de la concurrence, et pas de tentative de faire genre on a la légitimité pour représenter le département, bat les couilles de tout ça ils sont juste là pour faire leur son au calme même si ne te méprends pas igo le but est lucratif
au contraire ils sont plus dans un truc égocentré où ils crééent un univers qui leur est propre avec des figures récurrentes (GALA GALA) et c super cool de sentir que ya tout un truc qui se construit
ce qui m'énerve souvent dans le rap c que les gars passent 2/3 de l'album à contextualiser et expliquer leur démarche en faisant en boucle "nous on fait ci alors que les autres ils font ça" et au final la majorité de l'album c juste de dire qu'ils font ça et t'as une ptite partie où ils le font pour légitimer, là PNL juste ils font le truc et basta jamais ils partent dans du méta (jsp si j'utilise bien le mot je crois que oui), leur musique parle pour eux même

12 morceaux pour pas se perdre, 50 minutes de travail quadrillé qui rend optimiste quant à un rap capable de livrer des projets sérieux qui redonnent de l'énergie et de la pertinence à toute cette merde

(par contre les feats sont tt pétés...)

EDIT : Le Monde Chico, l'album tant attendu de la confirmation ou non, est composé à deux tiers de morceaux claqués, mal rappés (ce qui ne permet pas de donner de la force à la simplicité de leurs textes (d'ailleurs parfois beaucoup trop pauvrement écrits dans ce deuxième essai) comme c'était le cas sur Que la famille), avec une direction artistique de mauvais goût
restent des morceaux du niveau de qlf et des moments de fulgurance dans les mauvais sons qui permettent de se dire que la formule à connu de mauvais calculs dans son développement mais qu'un travail plus peaufiné par la suite pourra être une belle réussite, en attendant un essoufflement inévitable à la fois du fond et de la forme, dont on risque de faire vite le tour

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 753 fois
12 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Princesse Saphir Que la famille