Les fils illégitimes de K-maro et Lunatic

Avis sur Que la famille

Avatar Benjamin_Gct
Critique publiée par le

Apparemment PNL c'est LE MOTHAFUCKING groupe de rap qui va peser les prochaines années.
Alors, oui ça change de la trap omniprésente actuellement et c'est pas plus mal de mettre en avant autre chose que les gribouillages de Gradur, 40 000 gang, Alonzo et autres déchets. Mais là où Kaaris et Gradur arrivent à nous faire sourire avec certaines punchlines (Kaaris frôle l'autodérision et parfois ses textes sont plus intelligents qu'il n'y parait), ici le trip est bien trop sérieux pour nous permettre d'en rire.

Techniquement PNL ne révolutionne rien avec un rythme binaire quasiment identique sur chacun des morceaux, jouant sur une nonchalance dans le phrasé pour faire croire que la rythmique est plus complexe. Mais bon ça ne prend pas avec moi, les phrases sont aussi hachées qu'un morceau de trap et les instrus sont oubliables.

Comment expliquer alors le succès aussi bien critique que public?

Il y a une corrélation entre la volonté de faire du rap un bien commun (Les Inrocks, Konbini arrêtez!!), le niveau moribond (je me répète MORIBOND, enfin celui qui est majoritairement écouté) du rap français et le contentement d'un public qui n'a plus aucun esprit critique (les goûts et les couleurs toussa toussa...). Mais tout de même, là on est face à un étron bien lisse, qui rappelle tous les (mauvais) côtés de La Fouine, c'est à dire une vulgarité inutilement mauvaise, une absence de hargne pour un sujet qui en mériterai, et enfin un côté fils prodigue (c'est pas leur faute s'ils dealent et bicravent...) suintant le commercial.

Parlons en du commercial. Si on peut leur reconnaitre une qualité, c'est de savoir vendre leur produit. Si vous voulez apprécier leur album, augmentez les basses freq et arrêtez de réfléchir, et là peut-être ressentirez vous l'ambiance "atmosphérique" décrite par nos Inrocks nationaux.

Lunatic de 2015??

Je me suis demandé d'où venait cette comparaison. Outre le fait que Booba (notre maitre adoré et là c'est dit sans ironie) les a validé, apparemment ils arrivent à décrire avec brio une ambiance propre à l'époque (aussi bien musicalement qu'au niveau des mentalités) avec une introspection efficace. Eh bien... il n'en est rien.

Baba, j’bibi en bas, le temps passe. J’vois le soleil se lever, se coucher, j’mens quand je dis ‘ça va’.

Putain il a tro réson on dit jamais que sa va pa

Là ou Lunatic était ultra efficace avec des rimes riches, des angles et des sujets parfaitement maitrisés, ici c'est bien trop inégal :

Frère sur la vie de ma mère, j'baise ces gros pds [...] Parce que chez moi le cœur est froid depuis l’œsophage. (La petite voix)

(Cadeau en comparaison :)

La vie c’est dur, ça fait mal dès qu’ça commence
Pour ça qu’on pleure tous à la naissance [...] Le sang désaltère
Les soifs de vengeances (Lunatic, Groupe Sanguin)

Bref, j'en ai marre des mecs qui font les gangsters fragiles et de cette culture qui se veut street et qui accepte n'importe quelle merde tant qu'elle est vermifugée et dans un sachet isotherme.

Mon avis pourrait être résumé en une phrase:

https://www.youtube.com/watch?v=-IO-XQ_eEsw

La bise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1975 fois
11 apprécient · 14 n'apprécient pas

Autres actions de Benjamin_Gct Que la famille