Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Ils l'ont encore fait !

Avis sur ROADRUNNER: NEW LIGHT, NEW MACHINE

Avatar Smaragdin
Critique publiée par le

Ma plus grande crainte avant la sortie de l'album d'un artiste que j'apprécie, c'est de tomber sur un album moyen, fade, sans surprise... Une "parodie de l'artiste" comme certains disent. BROCKHAMPTON, après 6 albums réussis, continuent encore de me surprendre... Ils l'ont encore fait !

Avant de passer en revue chaque chanson de l'album j'aimerais tout d'abord saluer la communication du groupe qui a, encore une fois, été extrêmement bien gérée. Je m'explique : en + de faire monter la hype autour de l'album avec des titres inédits et des visuels colorés, BROCKHAMPTON a posté il y a quelques jours un tweet annonçant que l'album était en précommande... Mais avec 7 covers différentes, une pour chaque membre emblématique du groupe ! En édition limitée bien sûr... Et pour couronner le tout, chaque cover est réellement magnifique, je vous invite à aller voir ça dans leur e-shop (même si maintenant les CDs sont épuisés).

Place maintenant à l'album !

Il m'a fallut trois écoutes pour savoir exactement ce que je pensais de cet album. On commence en beauté avec le déjà connu mais toujours aussi incroyable BUZZCUT. Jusque là sans surprise, c'est extêmement bien produit, Danny Brown passe crème et on sent qu'une nouvelle fois BROCKHAMPTON vont nous proposer quelque chose de différent sur cet album.

La deuxième track, CHAIN ON avec JPEGMAFIA, me faisait peur. Pourquoi ? Parce que j'ai séché la mixtape TECHNICAL DIFFICULTIES qu'avait publiée puis supprimée le groupe il y a un an, et que CHAIN ON était déjà présente dedans. J'avais donc peur de voir là qu'une simple re-utilisation du son, d'être déçu, de ne pas avoir le même effet de hype qu'aurait quelqu'un qui la découvre, aussi géniale soit-elle. Ca n'a pas été le cas, certes la hype n'était pas au summum, mais cette track fait toujours le même effet, avec une transition et un couplet en +. Limite, elle gagne en sens dans cet album ! Mention spéciale à la transition de fin qui a été conservée, samplant C.R.E.A.M du Wu-Tang Clan, toujours aussi propre ! Vient ensuite COUNT ON ME. Je ne vais pas m'éterniser dessus, je la trouvais cool il y a quelque jour mais aujourd'hui je trouve que la suite de l'album l'a complètement banalisée. Elle est bonne, sans plus !

BANKROLL illustre bien ce que sait faire BROCKHAMPTON : on a là une track assez classique, à priori dans ce qu'on a l'habitude d'entendre dans le rap aujourd'hui, avec des artistes dont je ne suis pas forcément fan, mais BROCKHAMPTON y ajoute son empreinte : la production est poussée, il y a des choeurs, le rythme change... Je ne sais pas quoi dire de plus, ce n'est pas ma préférée mais elle fait vraiment le taff sur cet album.

THE LIGHT est la première grosse claque que j'ai prise en écoutant l'album. On change tout de suite d'univers, on sort du rap d'aujourd'hui avec une instru et un rythme pouvant parfois se rapprocher de la pop/rock. En tout cas la batterie derrière et la guitare font leur effet, on sort de ce qu'on a l'habitude d'entendre dans le rap ces derniers temps, et ça fait plaisir. C'est beau. L'intro faisant un peu penser à du Eminem est vraiment sympa. Petite question, c'est un bébé qui pleure qu'ils ont mis sous autotune à la fin ? Je suis sérieux !

WINDOWS et I'LL TAKE YOU ON sont incroyables. Plus l'album avance plus je ressens ce que je n'ai pas ressenti depuis longtemps en écoutant un album de rap. La production est dingue, les featurings sont vraiment bien utilisés... I'LL TAKE YOU ON, c'est le bordel, mais un bordel organisé, avec quelques moments très satisfaisants dans l'instru. OLD NEWS est vraiment cool mais ne m'a pas plus marqué que ça contrairement aux précédentes. Mais je l'aime quand même, mention spéciale à l'outro qui régale encore une fois !

On en vient maintenant à mes deux coups de coeur de l'album... WHAT'S THE OCCASION? est magnifique, elle nous emporte encore une fois dans un autre univers, avec une batterie et une guitare qui font le taff. Joba est magnifique dessus, je suis amoureux. Le finish est incroyable, wow... Je suis à peine remis de cette nouvelle claque que WHEN I BALL se lance. Etant un grand fan de Kanye West et notamment de ses trois premiers albums, je n'ai pu qu'être charmé par cette track qui reprend les même codes "old school". L'esprit est là, et comme toujours, BROCKHAMPTON ajoute sa patte au morceau, en le modernisant un peu notamment. Je ne peux que vous laisser écouter pour apprécier... WOW

DON'T SHOOT UP THE PARTY c'est un délire, on est renvoyés plusieurs années plus tôt, avec du SATURATION comme on l'aime. Quelle ambiance ! Avec DEAR LORD, nous voilà maintenant sur du gospel interprété par BEARFACE, magnifique, rien à dire, on est transportés de genre en genre sans que ce soit infect. Et quelle track aurait pu mieux terminer l'album que **THE LIGHT PT. II* ? Je suis sous le charme, hâte d'écouter les bonus tracks.

Pour moi cet album mérite la note de 9, c'est un réel voyage, tout s'enchaîne tellement bien, ça expérimente et ça sonne vraiment bien. Je le place un gros cran au dessus de GINGER, et attention je risque de me faire incendier : au même niveau que la trilogie SATURATION.

Même si aux premiers abords cet album peut faire fouilli, je vous invite à le re écouter, à le faire découvrir à vos amis, à faire tourner ça. La qualité est encore une fois présente.

Merci BROCKHAMPTON de nous offrir un album aussi original et bien produit en ces temps difficiles.

Merci BROCKHAMPTON d'avoir encore une fois été fidèles à vous-même sans trop l'être non plus.

Merci BROCKHAMPTON d'essayer, de mettre de la couleur dans le rap en ce moment, de ne pas vous foutre des fans.

PS : après Dom dans GINGER, le MVP de cet album est Joba. CHAPEAU MON GRAND !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
6 apprécient

Autres actions de Smaragdin ROADRUNNER: NEW LIGHT, NEW MACHINE