👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

that i don't understand...

Quoique, pas bien difficile ici.

Un album riche, bien enregistré, bien écrit, bien foutu, qui met/remet au goût du jour des sonorités qu'on ne connaissait pas, ou qui n'était pas bonnes. Oui, je sais, il y a des cracks qui connaissent chaque titre de Morodor, et toutes les autres inspirations du duo de robots de cet album, et qui hurlent au plagiat et à l'absence d'inventivité. Bien évidemment.

Pour les autres, les ignares comme moi, mais qui écoutent quand même de la musique à haute dose depuis 20 ans, et de l'électro depuis 15 ans : cet album a l'air accessible, simple dans sa conception, mais il ne l'est pas.
Le nombre de rythmes entremêlés sont ahurissants sur chaque morceau, les changements de rythme viennent de l'espace, la touche daft punk est bien présente, surtout dans la seconde partie de l'album.

Le souci ? C'est un album d'écoute.. Il faut du bon matos, avec un son clair, dynamique et équilibré. Il faut s'habituer et connaitre les mélodies principales, ce qui suppose déjà quelques écoutes. Et alors, on se met à entendre le reste : chaque écoute est différente selon ce qu'on décide d'accrocher (les amateurs d'électros comprendront).

J'ai dû l'écouter une centaine de fois, et certains morceaux me surprennent encore. Vivement les remixes !!
SoiM
9
Écrit par

il y a 8 ans

1 j'aime

1 commentaire

Random Access Memories
Poirette
9

There is something out there

Le voilà, enfin, après 8 ans d’attente, quelques mois d’appréhension, de doutes et d’espoirs. Le nouvel album de Daft Punk débarque sur terre après une campagne de comm’ éprouvante mais maitrisée...

Lire la critique

il y a 9 ans

69 j'aime

3

Random Access Memories
moumoute
3

Salut, c'est Giorgio Moroder.

Les Daft Punk, j'les aime bien au fond. Avec Discovery, ils ont rendu hommage à mon From Here To Eternity, presque 25 ans après. C'était en 1977, avec Donna Summer, j'avais créé l'érotisme du futur,...

Lire la critique

il y a 9 ans

59 j'aime

9

Random Access Memories
julienetienvre
5

Critique de Random Access Memories par Julien Etvr

Daft punk est né avec de la musique House, a grandi avec la techno et l'électro rock, avant de mourir sur scène avec de la funk. Les scènes s’enchaînent lentement et sans le rythme frénétique et...

Lire la critique

il y a 9 ans

48 j'aime

12

Memento
SoiM
9
Memento

Renversant

Memento n'admet pas le compromis. Soit on adore, soit on déteste. C. Nolan, pour son premier film - je considère Follower plutôt comme un projet mis à terme - décide de frapper très fort, quitte à...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Gone Girl
SoiM
8
Gone Girl

Just Married. Etc.

Ca y est, j'ai trouvé le temps de voir le dernier film de Fincher. Le maître s'est essayé à beaucoup de genres (policier, thriller, historique, fantastique, huis clos, juridique, SF même s'il le...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

5

Mister Babadook
SoiM
6

Babadook, pourquoi existe-tu?

Attention, spoil! J'ai beaucoup aimé le sujet : une mère célibataire qui a perdu son mari en mettant au monde son fils. Ce fils qui, comme tous les mômes créatifs, matérialise ses angoisses, voit...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

2