Écouter
Pochette Reflektor

Reflektor

(2013)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 16
  2. 15
  3. 25
  4. 72
  5. 161
  6. 361
  7. 975
  8. 1126
  9. 628
  10. 178
  • 3.6K
  • 352
  • 422
  • 39

Liste de morceauxReflektor

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:33)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:44)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:42)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:30)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:22)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:26)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:52)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:13)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:42)
Match des critiques
les meilleurs avis
Reflektor
VS
Entre les royaumes des vivants et des morts

Il ne faut pas céder aux sirènes du révisionnisme qui entament leur chant langoureux autour d'Arcade Fire. La sortie de Funeral fut un événement sans équivalent dans l'univers musical des années 2000. Pile au milieu de la décennie, l'impact du premier album du groupe canadien dépassa largement le petit monde du rock indépendant. Cela faisait bien longtemps qu'un disque de ce genre n'avait pas touché autant d'auditeurs, en dépassant le cercle des initiés pour faire vibrer, peu à peu, un public...

54 9
Avatar EscherSkildron
3
EscherSkildron
Arnac Fire

On va être clair : je n'aime pas du tout. Les groupes aux sonorités néo-eighties me gonflent énormément. Pas parce que c'est nul, c'est juste que j'ai connu ça une fois, pas la peine de remettre le couvert. Ca sonne vieux, bien foutu, ok, mais pas original des masses. Puis long, très long, trop long. Ce n'est pas une question de Temps, mais de place prise pour rien. Exemple le 1er titre : pourquoi faire presque 8mn lorsque le morceau est terminé au bout de 4??? C'est étiré pour rien, le... Lire la critique de Reflektor

5 10

PostsReflektor

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (40)
Reflektor
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Reflektor par thebluegoose

Dire que ce quatrième album des Montréalais d'Arcade Fire était attendu serait un doux euphémisme. Il fait suite à l'immense The Suburbs (2010), superbe collection de titres de pop-rock moderne, et ce nouvel album intriguait avant même sa sortie. Les rumeurs faisaient état de voyages à Haïti, de sessions d'enregistrement en Jamaïque et de la présence aux manettes de James Murphy, cerveau du... Lire la critique de Reflektor

5
Avatar thebluegoose
8
thebluegoose ·
Découverte
Win et Régine, vous me devez une platine

Ceux qui ont l'habitude de lire mes critiques musicales savent que j'ai la fâcheuse habitude d'écrire des romans quand il s'agit de mettre en avant une pépite inconnue, un artiste dont personne ne parle, oublié par la sphère médiatique. Donc cette fois j'ai décidé de faire court, d'une part parce que les Arcade Fire n'ont pas besoin de "publicité", parce que les critiques vont fleurir ici-même,... Lire l'avis à propos de Reflektor

43 4
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·
" Is it a dream, is it a lie ? I think I'll let you decide. "

(A album obèse, critique obèse, désolé.) Au-delà de l'aspect musical et d'un catalogue très solide il y a une caractéristique chez Arcade Fire qui les a toujours placé parmi mes groupes essentiels : le fait d'écrire principalement des chansons « tristes » sans jamais étouffer l'espoir ou l'énergie vitale, sans jamais s'engouffrer dans un cercle vicieux de mélancolie ou une dépression crasse.... Lire l'avis à propos de Reflektor

28 2
Avatar Zephir
8
Zephir ·
Oh Orpheus, it's over too soon

Reflektor est doux, Reflektor est frais, mais Reflektor n'est vraiment pas accessible. Parce que déjà, Reflektor se coupe en deux albums, d'une durée de plus de 35 minutes chacun, qu'il est à des années lumières du son auquel Arcade Fire nous avait habitués, qu'il est froid, presque dénué d'émotions directes et qu'il est très inégal. C'est une oeuvre qu'il faut apprendre à dompter, à creuser... Lire la critique de Reflektor

28 6
Avatar Ghi
10
Ghi ·
Here come the night time...

Ce que j'ai toujours aimé chez Arcade Fire, c'est leur évolution cohérente et intelligente. Que ce soit au sein d'un album ou dans leur jeune discographie. Et si Reflektor prouve quelque chose, c'est bien cela ! Sous son aspect doux-amer aux références et revendications claires, c'est un album que je trouve plus sombre qu'il n'y paraît. Fini l'adolescence mélancolique des banlieues, cet opus se... Lire la critique de Reflektor

9
Avatar Eleanor Rigby
9
Eleanor Rigby ·
Toutes les critiques de l'album Reflektor (40)
Vous pourriez également aimer...