Écouter
Pochette Relayer

Relayer

(1974)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 1
  2. 1
  3. 3
  4. 8
  5. 14
  6. 35
  7. 127
  8. 140
  9. 58
  10. 54
  • 441
  • 46
  • 98
  • 2

Liste de morceauxRelayer

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(21:54)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(9:30)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(9:03)
Critiques : avis d'internautes (6)
Relayer
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
40 ans et toujours aussi fringant: le rock prog at its best !

Dans 300 ans, quand on regardera le rock progressif comme une curiosité historique, un petit appendice de l'histoire de la musique occidentale de la fin du XXeme, au meme titre que la zheul, j aimerai que l'on retienne cet album comme un des fleurons du genre. Il y a 40 ans bientot qu'il est sorti, assez pour avoir le recul nécessaire à une analyse objective et pour le placer dans le top 3 des...

12
Avatar tiresias
10
·
Critique de Relayer par nico94

Nous sommes en 1974, Yes sort son 7eme album et le rock progressif va bientôt commencer à décliner. Avec Yes j'ai toujours eu deux soucis majeurs : D'abord c'est un des groupes qui me posent le plus de problèmes quand il s'agit de décrire leur musique (et c’est encore plus vrai avec Relayer). Ensuite c'est un groupe dont la discographie est la moins linéaire, entre l'excellent, le moyen... Lire la critique de Relayer

3 8
Avatar nico94
7
nico94 ·
Coup de semonce !

Premier disque de "vrai" progressif que j'écoutais... et j'ai mis un peu de temps à comprendre ce qui se passait. Pink Floyd, c'était déjà quelque chose, mais il fallait intégrer Yes dans le paysage... Tout le monde ne suivait pas, à l'époque ! Alors imaginez-vous en France, pays de Maritie et Gilbert Carpentier, de C. François et de Ring Parade ! Et ça n'a absolument pas changé, au contraire..... Lire la critique de Relayer

Avatar Pascal Bougeois
10
Pascal Bougeois ·
Critique de Relayer par m4urice

C'est vieux, et ça s'entend. La compo est moins maîtrisée que sur des œuvres plus récentes, et pour être très honnête, les solos de Steve Howe sont bien crades. Sérieux, il faut pas shredder quand on joue crasseux, ça fait débraillé. Est-ce un problème d'excès de reverb ou un jeu véloce simplement mal maîtrisé ? J'avoue que j'essaye de me persuader que c'est le premier choix qui est le bon...... Lire la critique de Relayer

3
Avatar m4urice
7
m4urice ·
Toutes les critiques de l'album Relayer (6)