👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Je recherche le trou dans le ciel..."

Après quelques frayeurs vite chassées par l'album précédent, celui-ci est attendu avec confiance et impatience. Le groupe tourne toujours, quelques tensions sont apparues, mais pour le moment, rien de rédhibitoire. Et pourtant, il y aura par-ci par-là de quoi trembler pour le futur.
Tout démarre sur les chapeaux de roues avec "Hole In The Sky" et "Symptom Of The Universe", ce dernier ayant la meilleure introduction du groupe depuis un bail, le titre aurait pu être un véritable bijou intemporel sans cette fin certes mélodique, mais arrivant comme un cheveu sur la soupe dès les 4min25. A croire qu'ils ne savaient pas comment finir la chanson, donc ils ont improvisé durant 2 minutes. Certes, c'est plutôt sympa, mais cela n'a rien à voir avec le début du morceau. De ce fait, il retombe comme un soufflé. Frustrant.
"Megalomania" est d'une lenteur hypnotique, l'effet sur la voix d'Ozzy est bienvenue et l'ensemble aurait pu être vu comme un petit frère de "Planet Caravan", surtout instrumentalement parlant. On voit que le groupe veut évoluer sans renier ses origines, et ça fait plaisir.
"The Thrill Of It All" est un bon morceau méséstimé mais pourtant tellement efficace. Je vous défie de l'écouter sans avoir envie de taper du pied. C'est loin de la lourdeur habituelle du groupe, mais c'est malgré tout une bonne surprise.
L'instrumental réglementaire arrive donc en 6ème position. Ce ne sera pas le plus mémorable, bien que ses chœurs soient une bonne idée pour rajouter de l'atmosphère mystique à la chose. On ne s'étonnerait pas de le retrouver dans la bande originale d'un film fantastique, par exemple.
"Am I Going Insane" et "The Writ" clôturent cette cuvée '75 du Sab. Et au final, qu'en dire ? Le premier se laisse volontiers chanter et le second n'est pas franchement mémorable. Sympathique morceau de rock, mais certainement pas monument du metal. On sent que le groupe aimerait élargir son auditoire, au risque de lasser ses fans de la première heure. Eternel dilemme et passage obligé du groupe de musique, le cul entre deux chaises, tiraillé entre l'envie de popularité et celle de fidéliser.

Shubby
6
Écrit par

il y a 5 ans

Sabotage
PierreManceau1
9
Sabotage

Pas le meilleur du groupe, mais...

L'album le plus radical de Black Sabbath. On est loin de la touche "magique" (la grosse droguasse, quoi) des précédents (Master of Reality et Vol 4 en tête, soit les deux plus grosses influences du...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

Sabotage
diegowar
6
Sabotage

Critique de Sabotage par diegowar

Un album avec une moitié de morceaux assez typiques du style du groupe (plus ou moins bons), et une autre moitié un peu différente. J'en retiendrais les deux morceaux Hole in the Sky et Symptom of...

Lire la critique

il y a 7 ans

Sabotage
hpjvswzm5
6
Sabotage

Pas mal quand même

Bon, je ne suis toujours pas fan de Black Sabbath, même s'ils essayent toujours des trucs et que ça crée une ambiance potentiellement fascinante, je n'ai jamais été embarqué dans un de leurs albums,...

Lire la critique

il y a 5 ans

Heaven and Hell
Shubby
8

"Oh non, v'la qu'ça recommence !"

A l'aube des années 80, Black Sabbath ne fait plus recette. Sa noirceur a totalement disparu, ses riffs se sont assagis et, avec le départ forcé d'Ozzy Osbourne, les doutes sont nombreux. Souhaitant...

Lire la critique

il y a 5 ans

6 j'aime

Technical Ecstasy
Shubby
8

"Je ne suis qu'un gamin de la rue de plus..."

La direction de cet album tient en 5 lettres : Q.U.E.E.N. Tony Iommi est devenu un immense fan du groupe de Mercury et n'a qu'une envie, s'en inspirer et suivre leur chemin. Les autres auront beau...

Lire la critique

il y a 5 ans

5 j'aime

Liberté, Égalité, Fraternité, Metallica! (Live)
Shubby
9

Metallica et la France : une longue histoire.

Ce live est spécial a plusieurs niveaux : - il date de 2003, plus précisément du jour où, afin de célébrer la sortie de St Anger, Metallica décida de jouer 3 concerts en 1 journée, et ce à Paris, à...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime