Écouter
Pochette The Madcap Laughs

The Madcap Laughs

(1970)
12345678910
Quand ?
7.4
  1. 3
  2. 3
  3. 8
  4. 6
  5. 21
  6. 82
  7. 192
  8. 199
  9. 104
  10. 41
  • 659
  • 71
  • 163
  • 4

Liste de morceauxThe Madcap Laughs

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:04)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:27)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:29)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:03)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:02)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:13)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:48)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:00)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:50)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:06)
Critiques : avis d'internautes (5)
The Madcap Laughs
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Crazy Diamond

C'est en 1968 que Syd Barrett est exclus des Pink Floyd qu’il avait rejoint en 1965 et dont il avait trouvé le nom (juxtaposition des prénoms des bluesmen Pink Anderson et Floyd Council) après un album « The Piper at the Gates of Dawn » dont il était le principal auteur et compositeur et une contribution légère à « A Saucerful of Secrets » pour cause d’instabilités mentales dû à une prise (très)...

33 9
Avatar Docteur_Jivago
7
·
Wish you were here

Donner 10 à cet album paraitra excessif. C'est en premier lieu terriblement subjectif. De plus, ce sont les prises studio très brut de décoffrage qui lui donnent son intérêt, pour ce qu'elles sont et ce qu'elles dénudent des morceaux à peu près finalisés. Des prises avec parfois des faux-départs en forme de dérapages non contrôlés. Des morceaux avec juste un accompagnement guitare. Quelqu'un... Lire la critique de The Madcap Laughs

4
Avatar Pascal_Souto
10
Pascal_Souto ·
Découverte
Poète ultime, artiste maudit

Un album qu'il faut prendre pour ce qu'il est, à savoir les quelques derniers soubresauts d'un immense poète de l'ère psychédélique. En 1968, à cause des ravages provoqués chez lui par l'Acide, le groupe dont il était fondateur (Pink Floyd ndlr.) s'est finalement débarrassé de lui. Mais parce qu'ils n'oublient pas ce qu'ils doivent à cet ami qu'était Roger Keith... Lire l'avis à propos de The Madcap Laughs

10 1
Avatar # YMC
7
# YMC ·
Jouissance malsaine.

Loin de la folie progressive de Pink Floyd dont les accents grandiloquents ne sont plus à nier, le perché Syd a su s'illustrer. Seul avec sa gratte ? Pas tout à fait, notons que ses camarades de Pink Floyd l'ont quand même épaulé pour la production de l'album. Cet album, quel truc simpliste, diront certains. D'autres ajouteront même que cet album est juste à vous donner des envies de mort -... Lire la critique de The Madcap Laughs

6 3
Avatar καιρός
9
καιρός ·
Critique de The Madcap Laughs par XavierChan

S'il n'était pas sorti de l'esprit schizophrénique et malade de Syd Barrett, The Madcap Laughs aurait été perçu comme un album lamentable, mal produit et mal chanté. Donne une autre définition à l'appréciation d'un disque : il est le reflet de la personnalité confuse et complexe de son auteur plus qu'une vraie déclaration d'amour. Lire l'avis à propos de The Madcap Laughs

Avatar XavierChan
5
XavierChan ·
Toutes les critiques de l'album The Madcap Laughs (5)
Vous pourriez également aimer...