Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Come-back

Avis sur The New Abnormal

Avatar Falkinth
Critique publiée par le

The New Abnormal

7 ans, voilà le temps qu'il aura fallu au groupe pour se remettre au boulot tous ensemble. Un album presque inespéré pour moi étant donné que les membres du groupe ont (il me semble) tous un projet solo. Un retour après un album trop timide pour marquer les esprits et que je considère comme le plus faible de la discographie du groupe.

Ce qui surprend déjà c'est le nombres de pistes, 9, faisant de lui le plus court de la discographie du groupe. Il est également le plus long en temps, 45 minutes, ce qui laisse présager forcément des titres plus "travaillé". Pourtant tout commence comme d'habitude avec un titre accrocheur et typique du groupe, The Alduts are Talking mélodique, rock, avec ce jeu de réponse entre les guitares, une habitude du groupe. Une très bonne entrée en matière , mais je reste méfiant car sur précédents albums c'était le cas aussi et la suite était souvent décevant.

Sefless, arrive comme une ballade un peu molle et sonnant comme du déjà entendu mais l'interprétation de Julian Casablancas et ce final lui donne finalement une saveur différente. Not The same anymore, apparaît comme une ballade mélancolique avec toujours une interprétation habité du chanteur.

Brooklyn Bridge To Chorus, un jolie mélange de synthé/électro expérimental très rétro avec un rock mélodique qui rend le tout plutôt agréable. Bad Decision, mon titre préféré de l'album, pourtant au départ il ne m'inspirait pas. Cet aspect vieux rock sans saveur, ce chant répétitif puis viens le refrain et là, la lumière arrive. Du The Strokes dans tout sa splendeur.

Le groupe va alors ce permettre des expérimentations comme sur Eternal summer, au groove funky et vocalises soul perturbés par l’irruption d’un brutal chanté-parlé. At The Door avec cet électro minimaliste, (qui ne plaira pas à tout le monde) sonne un peu faux par rapport au reste de l'album mais je la retrouve tout de même bonne et touchnate.

Why are Sundays so depressing ma en revanche laissé de marbre, il y a pourtant plein de bonne choses mais je n'arrive pas autant rentré dedans. Ode To The Mets, démarre comme un son expérimental au son électro mais laisse place à un son mélancolique plus travaillé.

The New Abnormal ne plaira pas à tout le monde, le groupe a évolué depuis Angles et ne redeviendra jamais ce qu'ils étaient par rapport à This Is it. Mais cet album par rapport à ces prédécesseur Angles et Comedown Machine, à une maturité, un travail, une approche qui le rend bien meilleur, même si il faut plusieurs écoute pour en saisir l'essence.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 27 fois
Aucun vote pour le moment

Falkinth a ajouté cet album à 1 liste The New Abnormal

Autres actions de Falkinth The New Abnormal