"Je n'oublierai jamais ma première rencontre avec les gorilles. J'entendis avant de voir ..."

Avis sur The Now Now

Avatar Figoluu
Critique publiée par le

Quel plaisir après la déception Humanz et ses (trop) nombreuses collaborations ! « The Now Now » est un album dansant, ensoleillé, invitant au voyage à travers le pays de l’oncle Sam. Logique quand on sait que la chose fut écrite sur la route de la dernière tournée du groupe.

Si l’album passe un léger message politique cher à Damon Albarn sur le Bréxit, les sujets sont aussi plus classiques, il évoque l’amour, la mélancolie et le voyage de la tournée Humanz. On retrouve d’ailleurs cela dans les titres des chansons, Idaho , Kansas et Magic City, l’Europe est une simple halte avec le titre quasi instrumental Lake Zurich.

Albarn et Hewlett reviennent avec des idées simples et efficaces ! Alors qu’il semblait que Damon fût l’invité de son propre album sur la précédente galette, il est ici au centre de toutes les pistes. Le disque ne présente que trois featurings. En premier lieu, le génie de la guitare jazz George Benson sur le funky tube Humility et la très dansante Hollywood où le D.J américain Jamie Principle fait équipe avec Snoop Dogg pour une musique aux paroles piquantes sur la société Hollywoodienne. On notera tout de même la présence du génial guitariste de Blur, Graham Coxon, sur Magic City. Tranz très groovy et électronique sonne comme un reliquat d’Humanz dans ce qu’il nous a offert de meilleur.

Si The Now Now comporte de nombreuses pistes, très dansantes, résolument disco et arrangées avec des boucles de synthétiseurs accrocheuses, il n’oublie pas de nous offrir aussi quelques-unes de ces douces balades typiques du leader de Blur. Idaho par exemple, mêle la beauté la route à une sorte de chanson traditionnelle américaine. One Percent rappelle les meilleurs de Gorillaz avec un bel arrangement à la Plastic Beach. Souk Eyes en revanche évoque plus les productions d’Albarn en solo dans son disque Everyday Robots, petite chanson simple à la ligne de guitare légère. Dans ce registre mélancolique, Fire Flies est un véritable chef d’œuvre, son arrangement lunaire, ses belles paroles, me rappellent les perles de The Fall (Amarillo surtout !), l’autre album surprise du groupe.

À mon humble avis, Sorcerez est la moins bonne piste du disque, elle ne démarre jamais vraiment. Lake Zurich quant à elle, sonne comme légèrement kitsch et débarque comme un cheveu sur la soupe au milieu de chansons plus travaillées.

« The Now Now » reste cependant un disque d’une qualité rare et démontre encore une fois le génie d’un des meilleurs auteurs-interprètes de notre temps (vous avez bien lu !). Et quelle voix, monsieur Albarn !

En revanche, il me reste une question… Qui est Ace ?! #FreeMurdoc

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 736 fois
25 apprécient

Figoluu a ajouté cet album à 3 listes The Now Now

Autres actions de Figoluu The Now Now