Avis sur

The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators par BenjaminSpringsteen

Avatar BenjaminSpringsteen
Critique publiée par le

En 1964 Ken Kesey parcoure l’Amérique dans un car remplie de cassettes, de matériel audio et surtout de LSD.
Durant ce périple, l’auteur de « vol au dessus d’un nid de coucou » crée une petite communauté autour de lui.
Ce voyage communément appelé acid test avait pour but de découvrir toute les vertus d’une drogue mise en circulation il y’a peu : Le LSD.
Durant ces acid test, les consommateurs profitent de leurs trippe pendant que le grateful dead met en musique les effets de cette nouvelle drogue.
Ces performances n’ont malheureusement pas étaient enregistré et il faudra encore attendre un peu avant qu’un groupe enregistre un album de rock psyché.

13th floor ellevator fait partie de ces pionnier ayant gravé sur disque une musique capable de reproduire un trip sous LSD.
Le groupe fait d’ailleurs l’éloge de cette substance des la pochette a l’artwork hallucinant équipée de notes sans ambigüités :
"Depuis Aristote, l'homme a organisé sa connaissance verticalement, en groupes séparés et désolidarisés---Science, religion, sexe, relaxation, travail, etc... L'emphase principale dans son language, son système d'organisaton du savoir, a été mise sur l'identification des objets plutôt que sur les relations entre les objets. L'homme est désormais forcé d'utiliser ses outils de raisonnement séparément et pour une situation à la fois. Si l'homme était capable de dépasser ce chemin de pensée hypnotique, de le remettre en question (comme le fit Einstein), et de resystématiser son savoir pour qu'il soit mis en relation horizontalement, il jouirait désormais de la perfection qui découle de la capacité à considérer sa vie dans son entièreté. Recemment, il est devenu possible pour l'homme d'altérer chimiquement son état mental, et par la même d'altérer son point de vue (c'est à dire sa propre relation basique avec le monde extérieur qui détermine comment il classe ses informations). Il peut alors restructurer sa pensée et changer son language pour que ses pensées soient mieux concordées à sa vie et ses problèmes, qu'il approche alors plus sainement. C'est cette quête vers ce qui est pur et sain qui forme la base des chansons de cet album [...]"
Voila donc un concept album au thème sulfureux qui vaudra quelques ennuies au groupe dans son Texas natal.

Car la musique est peut être encore plus équivoque que les notes de la pochette.
Les son se mélange dans un enchainement de chanson répétitive, halluciné, lancinante.
Non cotent de donné au rock psyché son premier classique, les texans poussent au maximum le coté planant de cette musique grâce à un micro placé dans une jarre afin de provoquer des gloussements hypnotique.
Personne n’a fait mieux depuis et cette ode au LSD est restée unique.

« the 13th floor elevator » est une œuvre fondatrice du rock psychédélique.
A la même époque le folk commence à devenir planant grâce aux byrds et jefferson airplanes, et les beatles sortiront revolver quelques mois plus tard.
Cet album est donc un des point de départ des expérimentations à venir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 419 fois
6 apprécient

BenjaminSpringsteen a ajouté cet album à 3 listes The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators

Autres actions de BenjaminSpringsteen The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators