The Stars (Are Out Tonight)

Avis sur The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the...

Avatar Tallowisp
Critique publiée par le

Allez, cette fois je vais réussir à faire une critique de cet album. Après au moins 10 tentatives je le sens, cette fois sera la bonne, je vais écrire une critique sur cet être sans sourcil, avec des cheveux rouge, des talons aiguilles et les tenues les plus étranges que j'ai jamais vu.

Quand on m'a présenté cet album on m'a dit que c'était un chef d'oeuvre, la pierre angulaire du rock, rien que ça. Tout d'abord ça m'a effrayé, on m'avait dit la même chose des Beatles et je m'ennuie rarement autant qu'à l'écoute d'un album de ces derniers.
J'ai écouté l'album d'un bout à l'autre, sans faire de pause... et je me suis franchement ennuyé. Pourtant je pourrais le dire, cet album est un chef d'oeuvre, une pierre angulaire, bla bla. Ce qu'on ne raconte pas quand on parle de ses albums préférés c'est qu'il y a une histoire, un contexte derrière l'album, qui fait qu'à force d'écoute, de patience, une oeuvre passe du statut de "sympa" à "culte" et c'est l'effet que m'a fait Bowie.

Comme je le disais une première écoute assez terne, les chansons passent, le concept de l'album me semble un peu fumeux, les mélodies jolies mais très lisses. C'est à ce moment qu'une chanson éveille mon intérêt, elle m'interpelle et me dit "Ecoutes moi bien, tu comprendras tout ce que tu as loupé dans l'album". Cette chanson c'est Rock'n Roll Suicide, la dernière chanson de l'album mais ça pourrait être n'importe laquelle.

Du coup, pendant plusieurs jours, j'écoute à nouveau cet album, en boucle, fasciné. Je m'interroge, je me demande si l'album est aussi niais qu'il y parait. Tout d'abord qui est Ziggy Stardust ? David Bowie ? Iggy Pop ? The Legendary Stardust Cowboy, ce petit chanteur de country qui est dans le même label que Bowie ? D'après Bowie lui même il semblerait que son personnage soit inspiré de Vince Taylor, chanteur rock des années 60. Et il y a même des références à Jimi Hendrix dans ce chanteur.
Quoi qu'il en soit ce personnage est une star, une célébrité venu d'une autre planète, celle du rock, pour envahir le monde. David Bowie se permet de jouer le prophète, lui qui n'est connu qu'en Angleterre, il se met dans la peau d'une célébrité pour devenir lui même célèbre.

Après ces nombreuses écoutes je décide enfin de mettre une note, un 9/10. Car l'album m'a transporté, m'a permis de rêver, car les mélodies que je trouvait au départ assez simples, très lisses, se sont révélées être des musiques bien plus travaillées, grâce à des musiciens excellents mais qui se mettent en retrait par rapport à la voix de Bowie.

Après ça je m'intéresse naturellement au reste de la discographie de Bowie, à ses thèmes. Je me passionne pour le bonhomme, je découvre l'impact de cet album dans le monde du rock, l'impact de ce personnage androgyne et ouvertement bisexuel dans la société des années 70. Même maintenant ce personnage arrive à me parler, à me sembler proche. A moi, jeune homme de 22 ans qui ne s'est jamais teint, est habillé en jean/t-shirt, sans aucune extravagance.

Ziggy Stardust est un personnage paillette qui résonne en moi, qui a un côté universel et qui est pourtant singulier, unique même.

L'homme a gagné mon coeur, cet album est un des albums que j'écoute le plus. Chaque écoute me révèle un peu plus la personnalité de cet album et chaque chanson est plus intéressante qu'elle n'y parait au départ.
Si rock'n roll suicide m'a séduit dès le départ, chanson permettant à Bowie de suicider sur scène son personnage, elle est également annonciatrice de la mort des rockeurs très peu de temps après (Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison) et fait échos à une chanson, improvisée par Jim Morrison en 1969, annonçant la mort du rock, sobrement intitulée "Rock is dead".
Suffragette City parle, avec quelques années d'avance, de la montée du féminisme.

Voilà ce qui fait de cet album un album culte. Ce n'est pas qu'un album de single ou de mélodies, avant tout c'est un album qu'on peux découvrir et redécouvrir, avec plusieurs niveaux de lecture.
Je ne peux pas encore prédire l'avenir mais je sais que cet album m'accompagnera et que je le verrais d'une manière différente selon les étapes de ma vie.

Et maintenant Bowie est de retour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1506 fois
31 apprécient · 1 n'apprécie pas

Tallowisp a ajouté cet album à 10 listes The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From Mars

Autres actions de Tallowisp The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From Mars