Sulfureuse gueule de bois

Avis sur The Velvet Underground & Nico

Avatar Quentin M.
Critique publiée par le

Objet culte autant pour son contenu musical que pour la pochette signée Andy Wahrol et les mythes entourant son histoire (notamment celui selon lequel les 10 000 personnes ayant acheté l'album à sa sortie ont toutes formé un groupe), le premier album du Velvet Underground est un chef d'oeuvre de rock expérimental qui constitue l’une des œuvres phares des années 1960.

Si le magnifique "Sunday Morning" est un réveil en gueule de bois, les dix titres suivants semblent constituer les flash-backs d'une soirée mouvementée, de l'acquisition de drogue auprès d'un dealer sur "I'm waiting for the man" à une amnésie chaotique sur "European Son". De géniales expérimentations sulfureuses comme "Venus in Furs", "Heroin" et "The Black Angel's Death Song" offrent un contraste saisissant avec les morceaux doux chantés par Nico.

Le groupe de Lou Reed pouvait-il se douter de l'impact considérable que leur rock d'avant-garde aurait sur la production musicale des décennies suivantes ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 544 fois
4 apprécient

Quentin M. a ajouté cet album à 7 listes The Velvet Underground & Nico

Autres actions de Quentin M. The Velvet Underground & Nico