Écouter
Pochette Tonight’s the Night

Tonight’s the Night

(1975)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 1
  2. 1
  3. 1
  4. 6
  5. 17
  6. 65
  7. 165
  8. 294
  9. 129
  10. 50
  • 729
  • 59
  • 164
  • 3

Liste de morceauxTonight’s the Night

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:44)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
& The Santa Monica Flyers
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
Critiques : avis d'internautes (4)
Tonight’s the Night
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'universalité du chagrin

On connaît trop aujourd'hui les douloureuses circonstances (la mort de deux amis, pour cause d'abus en tous genres) qui ont amené Neil Young à enregistrer cet album ravagé, où la voix déraille sans cesse, où les guitares hululent et le piano sent la pluie. Si on l'écoute toujours aujourd'hui, ce n'est pas tant pour le fait-divers trop banal que pour l'universalité de ce...

11
Avatar Eric Pokespagne
9
·
Douloureuse communion

Tonight’s The Night arriva finalement dans les bacs en 1975 et c’est certainement le diamant noir de la discographie de Young. C’est une compilation turbulente d’odes funèbres exécutées par des musiciens bons pour la cellule de dégrisement. A chaque mesure, c’est l’exutoire absolu, la douleur prend le pas sur la justesse et l’accident n’est jamais très loin. Neil Young s’y ruine les... Lire la critique de Tonight’s the Night

2
Avatar GrainedeViolence
10
GrainedeViolence ·
Découverte
Rock funèbre.

Tonight’s the night est un album maudit, qui a longtemps été mis de côté et réprouvé par la maison de disque (la Warner) de Neil Young, jugeant le disque trop sordide, lugubre ; difficile d’accès au premier abord (pour ma part en tout cas), d’une certaine rudesse, assez fruste, il est pourtant, sans me risquer, l’un des meilleurs albums du Loner. L’album devait sortir en 1973, recalé... Lire la critique de Tonight’s the Night

15 2
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
Toutes les critiques de l'album Tonight’s the Night (4)