Écouter
Pochette Ultraviolence

Ultraviolence

(2014)
12345678910
Quand ?
6.6
  1. 25
  2. 32
  3. 55
  4. 123
  5. 302
  6. 531
  7. 980
  8. 753
  9. 293
  10. 137
  • 3.2K
  • 316
  • 313
  • 73

Liste de morceauxUltraviolence

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:38)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:09)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:40)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:49)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:15)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:17)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:52)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:28)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:30)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:29)
Match des critiques : les meilleurs avis Ultraviolence
VS
Avatar VanishingPoint
8
Mystic Queen Lana

Je me suis brûlée le poignet en écoutant "Ultraviolence" pendant que je cuisinais. Emportée par l'impétuosité des mélodies et le timbre caressant de Queen Mystic Lana, j'évoluais en slow motion dans ma cuisine, découpant sensuellement mes courgettes avant de les plonger au plus près de l'eau frémissante, qui m'a violemment rappelé au plus trivial de la réalité des choses. C'est en cela que Lana est si généreuse. Elle m'offre sur un plateau d'argent une immense sphère ou blottir ma profonde...

17 4
Avatar Eric Pokespagne
5
Eric Pokespagne
Lana del Rey : déjà la fin ?

J'étais tombé sous le charme de "Born to Die", malgré sa production assez discutable, grâce à une petite poignée de chansons intéressantes, bien servies par la voix superbe de Lana Del Rey, et j'avoue ne m'être pas beaucoup préoccupé de l'image (les mythes US éternels, le look retro, etc.) que se construisait peu à peu la demoiselle : après tout, pourquoi pas ne pas contrôler elle-même son propre Marketing, comme l'ont d'ailleurs fait avant elle bien des groupes de... Lire la critique de Ultraviolence

6

PostsUltraviolence

Critiques : avis d'internautes (51)
Ultraviolence
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
50 Shades of Cool

Lana. Ma Lana. Au début je dois avouer que je ne t'aimais pas. "Video Games" m'insupportait : une énième chanteuse à destination des pleurnicheuses prépubères, me disais-je, dans la droite lignée des Birdy et autres Adèle. Avec un petit coté pub pour Coca Cola des 50's, pour les plus originales d'entre elles. Et puis un jour au hasard d'une de mes errances musicales sur Deezer, quelques titres... Lire l'avis à propos de Ultraviolence

39 6
Avatar Wonderland
7
Wonderland ·
Ou comment Lana del Rey deviendra un monstre sacré de la musique.

Il y aura toujours des gens pour la détester. C'est un fait et une intime conviction est tenace. Mais ce que Lana Del Rey offre avec ce nouvel album est plus qu'une renaissance, c'est un pied de nez magistral à ses plus grands détracteurs. Elle était capable de tubes et de refrains pour enivrer le monde entier, elle est désormais capable de faire ce qu'elle veut. Adieu le punch de certaines... Lire l'avis à propos de Ultraviolence

64 9
Avatar EvyNadler
9
EvyNadler ·
Money, Power, Glory.

Après deux ans d'attente et quatre superbes singles, Ultraviolence se dévoile enfin en entier. Le résultat est inégal mais vaut largement le détour. Lana Del Rey, 27 ans et déjà reine de la pop pour certains, divise. Elle est tout simplement détestée par ses compatriotes américains et adulée dans bon nombre d'autres pays (dont le Brésil, l'Allemagne et bien sûr la France). C'est donc tout... Lire la critique de Ultraviolence

21 13
Avatar Grifta
8
Grifta ·
Il serait temps qu'elle se trouve un mec, celle-là

   Ça commence doucement. Très doucement. Le moteur démarre lentement. Repris du film de Kubrick, ou du roman de Borges ? #Ultraviolence. Jusqu’à Shades Of Cool, c’est calme, avec une reverb digne du grand canyon. Une reverb grandiose. Le temps est comme suspendu, et c’est comme ça sur toute la durée de l’album. Pour raconter des histoires de femmes au bord de la rupture,... Lire l'avis à propos de Ultraviolence

1
Avatar Angie_Eklespri
9
Angie_Eklespri ·
Découverte
"Ca vous met en train pour une bonne petite fête d'ultra violence"

Après l'album très abouti et très agréable qu'étais "Born to die", puis de son édition "Paradise" qui rajoutait une bonne flopée de nouveau titres tout aussi excellents. Il faut dire que j'attendais avec pas mal d'impatience le nouvel album. Lana del rey m'avait déjà bien surpris quand vidéo game était sortie. Pourquoi ? Car je me disais "ouais encore une nouvelle chanteuse qui n'aura aucune... Lire la critique de Ultraviolence

14 4
Avatar le_rat
9
le_rat ·
Toutes les critiques de l'album Ultraviolence (51)