Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Dans le mille !

Avis sur Ummagumma

Avatar Harold Swine
Critique publiée par le

Cette critique est plus un plaidoyer pour ce disque que je trouve génial et dont je ne comprend pas vraiment les critiques qui sont quasi toutes mitigées.

Ces critiques se basent pratiquement sur les mêmes arguments que sur le disque (studio) précédent du groupe, "A Saucerful of Secrets", sur lequel je suis tout à fait d'accord de dire que l'album sonne fort inabouti et que l'expérimentation n'en avait que le nom, qu'elle représentait une tentative de la part du groupe de tenter de nouveaux sons (cette esprit de recherche caractérise à merveille Pink Floyd).

Ils ont légèrement persisté dans cette esprit expérimental dans ce disque Ummagumma mais cette fois ci en maîtrisant (à mon sens) davantage leur sujet.

L'approche est déjà plus qu'intéressante : proposer les titres sans doute les plus élaborés de leurs précédents albums studio joués en live, puis proposer un titre composé par chacun des membres du groupe (2 en l'occurence pour Roger Waters).

Ca rend un album d'une cohérence remarquable et d'une qualité mélodique d'une rare régularité (surtout dans les live).

Je me suis régalé avec "Careful With That Axe Eugene" et "Set the Control for the Heart of the Sun" (que je préfère nettement en live qu'en studio).

Les créations de Richard Wright, "Sysyphus", puis celle de David Gilmour, "A Narrow Way", puis enfin celle de Nick Mason, "The Grand Vizier's Garden Party" mettent chacune en perspective de la meilleure manière possible les immenses qualités de musicien de ces membres là des Pink Floyd.

Il faut bien reconnaître que dans la cacophonie des précédents disques du Floyd, on n'avait que très peu d'idées du niveau individuel de chacun des musiciens.
On en a, grâce à ce travail, une parfaite illustration.

La majorité des critiques que je lis me donnent l'impression que les gens ne prennent pas leur pied en écoutant Ummagumma et moi, personnellement, j'ai pris mon pied du début à la fin.

Comme quoi, à force de chercher et d'expérimenter sans cesse, on finit par atteindre sa cible.
Pink Floyd lui l'a fait et ce n'est qu'une première cible parmi d'autres car avec de tels musiciens, difficile d'imaginer que leur créativité s'arrête là.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2052 fois
14 apprécient

Harold Swine a ajouté cet album à 2 listes Ummagumma

Autres actions de Harold Swine Ummagumma