Pochette Unknown Pleasures

Critiques de Unknown Pleasures

Album de (1979)

Division de la joie, multiplication de la peine

Des bons gars pourtant, ces Joy Division. Propres sur eux en plus. Bien coiffés, bien sapés, bien sous tout rapport. Pas comme ces petits branleurs de Sex Pistols qui font les cons au fond de la classe. Que non. Pas du tout ce genre. Alors c'est quoi qui a merdé ? Parce que là, tout de même, l'affaire a dérapé sévère dans le pâté, faut reconnaître. Imaginez les gentils du premier... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

49 17
Avatar Pheroe
9
Pheroe ·

Quand la musique fait perdre le contrôle

http://youtu.be/ncJ8FCvCofw "Unknown Pleasures" n'est pas un album, c'est un jalon qui a balisé mon existence. J'étais adolescent, donc à fleur de peau, quand je l'ai écouté pour la première fois. A l'âge où beaucoup ont été amis avec le Biactol, j'ai personnellement fait connaissance avec la mélancolie, le... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

65 10
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·

J'ai perdu le contrôle

Unknown Pleasures. Album incompréhensible. Oppressant. Fou. Sombre. On va parler anecdotes, soyons fous. Ma première écoute de cet album a été longue et dure. Interminable. Je n'avais pas spécialement apprécié, je ne comprenais pas l'engouement autour de cet album dont la seule qualité à mes yeux étaient la pochette. J'étais dégouté. Vraiment.. Pourquoi cet album n'arrivait-il pas à... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

12 2
Avatar Xuenimul
8
Xuenimul ·

Je le ré-écoute le jour de ma mort.

À mon arrivée en école de musique on ne cessait de me parler de ce groupe comme d'un messie, qu'il fallait absolument que j'écoute, que c'était des génies, et j'en passe. Rebelote avec mon arrivée sur SensCritique où Unknown Pleasure se voit attribué une place tout à fait honorable dans le top 111 et croule sous les éloges des membres. Ainsi pour ne pas rester captif derrière les barreaux de ma... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

13
Avatar ArtificialSun
5
ArtificialSun ·

I've lost control.

Allez. Comme ça, j'ai envie de faire ma première critique d'album. D'un coup. Non pas que je prétende avoir acquis suffisamment de culture musicale (loin s'en faut) pour m'engager dans cette exercice périlleux - rien n'est plus subjectif que la musique et rien n'est plus difficile que de l'évoquer par l'écrit - mais ça ne coûte rien d'essayer. Grâce à (à cause de ?) SensCritique je suis devenu... Lire la critique de Unknown Pleasures

17 5
Avatar Boba
9
Boba ·

Critique de Unknown Pleasures par AWolfAtTheDoor

Joy Division est un groupe britannique formé en 1977 autour de Ian Curtis. En seulement trois années et deux albums majeurs, ces quatre musiciens (Bernard Sumner, Peter Hook et Stephen Morris accompagnent Ian Curtis) vont marquer l'histoire de la musique rock. Unknown Pleasures sort en 1979. On y découvre un chanteur à la voix peu commune (certains diront qu'il chantait faux), exprimer des... Lire la critique de Unknown Pleasures

12 2
Avatar AWolfAtTheDoor
10
AWolfAtTheDoor ·

Critique de Unknown Pleasures par Sergent Pepper

Il fait un froid poisseux, sans neige. Ou plutôt : la neige a fondu, noircie par la circulation. On s'y embourbe dans la solitude et la dépression. De temps en temps, un cri vers le ciel. Unknown Pleasures ? Victor Hugo : "La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste". Lire la critique de Unknown Pleasures

21 1
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Sombrement beau.

Il est peut être l'album le plus important de toute ma collection et je pèse mes mots. Il est difficile de rester indifférent à la voix si particulière de Ian Curtis. Elle n'est peut être pas aussi mélodieuse qu'un Bono de U2 ou encore puissante qu'un James Hetfield des premiers jours avec Metallica mais j'ai rarement entendu une voix inspirant la souffrance. A l'époque, Ian Curtis savait déjà... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

6 1
Avatar LesterBangs
10
LesterBangs ·

Critique de Unknown Pleasures par SidSideOut

On pourrait gloser des heures, des jours, des années, toute une vie. On pourrait essayer de comprendre, d'analyser, de rationaliser. On pourrait disserter des heures sur la production, les textes, les lignes de basse, la voix. On aurait peut-être raison de le faire, mais au fond ça ne servirait à rien. Parfois, la Grâce s'abat sur l'homme et le foudroie. C'est la seule chose qu'il y a à retenir... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

7
Avatar SidSideOut
10
SidSideOut ·

"les plaisirs de l'homme normal"

Pendant très longtemps, pour moi, Joy Division commençait et finissait avec Disorder. Puis j'ai chanté Love will tear us apart sous la douche en pleurant, et les choses ont empiré (ou se sont améliorées, ça dépend du point de vue). Disorder, c'est le morceau le plus beau du monde et l'essence même de ce qui fait la force de JD : des larmes de joie et des sursauts d'énergie dans la noirceur la... Lire la critique de Unknown Pleasures

8 1
Avatar Garfounkill
9
Garfounkill ·