👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Il y a des albums comme ça qui dépassent les frontières, que ce soit celles du temps aussi bien que celles de la musique ... ici, rien de virtuose, que de l'émotion à l'état brut et cet album, alors que je l'écoute régulièrement depuis 40 ans me fait toujours le même effet ... le plaisir de l'écoute et une fraîcheur, non pas mélodique, car ici on est plutôt dans la noirceur, non la fraîcheur vient de la spontanéité communicative.

Une rythmique binaire, une guitare incisive, une voix torturée, mais le tout maîtrisé ... dès le premier morceau on se prend à danser de manière convulsive, emporté par les vagues sonores nous entraînant lentement vers une ambiance lancinante, appuyé par une basse profonde. On est directement au coeur de l'album ... cette sonorité typique des années 80, sombre et obsédante ... on ralentit encore l'allure pour aboutir aux morceaux emblématiques, on sent Ian Curtis sur le fil du rasoir. Tout l'album est un voyage initiatique.

Une ambiance que j'adore, toute ma jeunesse, un genre musical que l'on nommera par la suite la dark wave, pour la dissocier de la new wave. Et le terme est bien choisi, évoquant une forme de mélancolie. Alors que certains l'adulent, d'autres le détestent pour les mêmes raisons.

Vous savez de quel côté je me place ...

Unknown Pleasures
takeshi29
10

Quand la musique fait perdre le contrôle

http://youtu.be/ncJ8FCvCofw "Unknown Pleasures" n'est pas un album, c'est un jalon qui a balisé mon existence. J'étais adolescent, donc à fleur de peau, quand je l'ai écouté pour la première fois...

Lire la critique

il y a 7 ans

90 j'aime

11

Unknown Pleasures
Sergent_Pepper
8

Critique de Unknown Pleasures par Sergent_Pepper

Il fait un froid poisseux, sans neige. Ou plutôt : la neige a fondu, noircie par la circulation. On s'y embourbe dans la solitude et la dépression. De temps en temps, un cri vers le ciel. Unknown...

Lire la critique

il y a 9 ans

33 j'aime

1

Unknown Pleasures
Xuenimul
8

J'ai perdu le contrôle

Unknown Pleasures. Album incompréhensible. Oppressant. Fou. Sombre. On va parler anecdotes, soyons fous. Ma première écoute de cet album a été longue et dure. Interminable. Je n'avais pas...

Lire la critique

il y a 7 ans

25 j'aime

2

Paris, Texas
PiotrAakoun
10
Paris, Texas

Critique de Paris, Texas par PiotrAakoun

Ce film représente quelque chose de très particulier pour moi ... je l'ai vu à sa sortie en salles en 1984 et il m'a directement interpellé, je n'avais que 22 ans à l'époque et je ne pense pas que...

Lire la critique

il y a 7 ans

51 j'aime

19

Voyage au bout de l'enfer
PiotrAakoun
8

Critique de Voyage au bout de l'enfer par PiotrAakoun

Film très ancré dans son époque et surtout très américain dans sa conception, il présente à mes yeux autant de qualités que de défauts. Il peut autant plaire ou agacer pour les mêmes raisons. Le...

Lire la critique

il y a 9 ans

47 j'aime

19

Barberousse
PiotrAakoun
9
Barberousse

Critique de Barberousse par PiotrAakoun

J'ai pris beaucoup de plaisir à revoir ce chef d'oeuvre de Kurosawa en tentant d'analyser tout ce qui m'a plu ... D'abord du point de vue esthétique, les cadrages sont par moments géniaux : à ras du...

Lire la critique

il y a 9 ans

39 j'aime

4