Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

"J'ai perdu le contrôle, encore" ?

Avis sur Unknown Pleasures

Avatar Karel1983
Critique publiée par le

"Plaisirs Inconnus" ?

Avec un tel titre, et un tel nom de groupe, on pourrait croire à une mauvaise blague. Des jeunes de 20 ans issus du punk rock, label indépendant, pas de pub, design énigmatique, titres inquiétants...

Je vois Ian nous regarder avec un (rare) sourire en coin. Certainement un des plus grands paris de l'histoire de la musique... alors, on saute avec eux, on perd le contrôle...

Un album violent, brutal, puissant, et très précis. Pas de mensonges, et même si tout est à découvrir, une vérité nous saute au cou : la froideur de l'œuvre est si frappante qu'on se brule presque en s'en approchant.

L'ambiance ?

Le mixage est exceptionnel, expérimental. Le son est réellement "respecté", autant que l'instrumental et les paroles. Aspect mécanique de la batterie, caverneux pour la guitare, très (trop?) aiguë pour la basse, et mortifère pour le chant. L'ensemble se combine parfaitement et donne des frissons intenses, mais aussi des moments d'excitation inexpliqués.

La musique ?

La guitare agressive, lancinante, avec ses riff qui semblent ne jamais s'arrêter, montant en puissance jusqu'à l'explosion. Puis ça traine - c'est difficile à supporter - parfois si longtemps qu'on dirait une plainte, un cri dans le vide. On ressent une lourdeur, le poids du son qui nous écrase, puis d'un coup les aiguës avant de retomber dans les lamentations froides, comme un ballet macabre. La batterie répétitive, mécanique fait monter la tension jusqu'à la rendre intenable, stressante, presque oppressante, ou bien elle retarde le morceau, et c'est la procession funèbre. On se sent souvent entouré par le son, piégé dans la rythmique presque frénétique, sans issue, sans espoir....mais surpuissant.

L'ensemble ?

Entre instrumental déchainée, paroles dramatiques et hurlements de désespoir, difficile d'en sortir indifférent si on l'écoute avec attention. A mon sens on ne peut pas juste dire "c'est un bon album", "le design fait un t-shirt sympa" ou "c'est triste et chiant". Pour une simple raison, c'est un album complexe. Une minute c'est l'explosion, celle d'après, c'est la mort en face, entre les deux le vide et les larmes...et ça reprend, ça monte plus fort, plus colérique. On s'évade du rock, de la pop, des artifices et des jeux de scène : c'est le grand plongeon dans la réalité, sa vérité, ses plaisirs et ses horreurs.

Et les plaisirs inconnus ?

La musique nous attire pour mieux nous rejeter, le son nous malmène parce que sa substance va chercher au des émotions enfouies au plus profond de nous même, pour nous les coller devant les yeux, sans filtres. Alors on part choqué, puis on revient hypnotisés.

L'impression de foncer, déterminé et à toute vitesse dans la nuit, la peur au ventre et la haine dans le regard, sans trop savoir comment ça finira. C'est crier de douleur quand tout semble perdu mais d'avoir le courage de continuer et de faire face à la vie et la mort.
On laisse alors ouvrir son cœur au déluge des sensations.

La violence et l'énergie ? Disorder, Shadowplay, Interzone, Days of the Lords.
La mélancolie et la peur ? New Dawn Fades, She's lost control, Wilderness.
Le calme et le désespoir ? Insight, Candidate, I Remember Nothing.

La face B est terminée :

Ce que je retiens, c'est que cet album a le POUVOIR d'invoquer le plaisir. En chacun de nous, il y a une parcelle d'âme qui se jettera dans les pics des guitares, la détresse du chanteur, ou la frénésie des percussions. Pour ça, je serai éternellement un admirateur de Unknown Pleasures, et je le recommande vivement à tout ceux qui auraient eu une image préconçue du groupe.

Je n'étais pas prêt lors de la découverte de cet album, il a changé ma vision de la musique à tout jamais...et vous, oserez vous écouter les Plaisirs Inconnus ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 86 fois
Aucun vote pour le moment

Karel1983 a ajouté cet album à 1 liste Unknown Pleasures

Autres actions de Karel1983 Unknown Pleasures