Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Plaisirs inconnus... vraiment inconnus

Avis sur Unknown Pleasures

Avatar GalileoFigalo
Critique publiée par le

Unknown Pleasures est un immense paradoxe pour moi, en cela qu'il est l'un des très rares albums à réveiller mon caractère bipolaire.

Je n'ai pas aimé écouter cet album. A part deux ou trois chansons à sauver, l'album se constitue d'un lot de marasme macabre et de distorsions funestes. Pourtant, ça partait plutôt bien, Disorder est assez agréable à écouter (agréable n'est pas ici synonyme de joie, attention). Mais les chansons suivantes se retrouvent rapidement rattrapées par une sorte de banalité musicale, qui s'installe jusqu'à la fin de l'abum. Quand je dis banalité, je ne parle pas de banalité comparée avec la musique de l'époque, et il est évident que Unknown Pleasures est tout à fait atypique. Mais le genre mélodique est toujours le même du début jusqu'à la fin, et se perd dans son caractère sombre. Le milieu de l'album est probablement la partie la plus réussie, grâce à la ligne de basse de New Dawn Fades, et à la guitare sur She's Lost Control et Shadowplay. La fin de l'album n'est qu'une rechute macabre vers des abysses de monotonie, sublimés par la dernière piste.
Pour résumer mon ressenti, c'est trop sombre, trop répétitif. Et je n'ai pas tout dit. La batterie est absolument insupportable, nous rappelant les pires moments des Clash, voire une rythmique à la pop 80. Et quitte à choquer les puristes, je me dois de rajouter que la voix de Ian Curtis m'est assez désagréable à écouter, et ce pour deux raisons. Malgré le ton assez puissant et très mélodieux (il faut le reconnaître) de sa voix, celle-ci pâtit de la monotonie mélodique de l'album. Il est évident que ce genre de voix est tout à fait adéquat avec ce genre de musique, mais il aurait pu être mieux utilisé. La deuxième raison est que, tout simplement, j'ai l'impression d'entendre Curtis chanter faux sur la moitié des chansons (désole si c'est faux/vrai mais fait exprès, j'aime pas, mais pas du tout)

Mais alors, me direz-vous, comment expliquer un 6/10 ? C'est une bonne note, au vu de ta critique !
Même si je me doute que tout le monde se fout de ce que je raconte, je suis obligé de répondre à cette question. A l'inverse de la majorité des albums que je n'aime pas, qui me donne l'envie immédiate d'arrêter d'écouter de la musique et de me laver les oreilles à l'eau de javel, Unknown Pleasures... non. Et c'est là tout l'argument de ma bipolarité : je n'ai pas l'impression d'écouter un album qui déteste la musique. Plus que cela, je comprends les qualités que beaucoup de gens lui trouvent. Malgré la monotonie, il faut avouer que l'écriture est soignée, que l'instrumental (sauf cette fichue batterie) est très travaillée, et que le groupe dégage quelque chose d'assez inexplicablement charismatique. Unknown Pleasures soulève un grand dilemme en moi : est-ce que je l'aime ou pas ?

Eh bien je crois que oui, j'aime cet album. Je n'aime pas spécialement l'écouter, mais j'aime l'album en lui-même, ce qu'il représente, ce dont il est fait. Il n'y a rien de spécial à comprendre, et je me rends compte, en tentant d'achever cette phrase, que cette critique ne va nulle part, et n'aura aucune conclusion conctrète.

A ceux qui adorent l'album : je vous comprends.
A ceux qui détestent l'album : je suis presque des vôtres.
A ceux qui ne le connaissent pas : écoutez-le, il est évident que c'est un classique.

Edit : Comme je suis faible et que j'ai la mémoire qui flanche, je l'ai réécouté pour être sur. -2. En fait je peux vraiment pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1741 fois
18 apprécient · 3 n'apprécient pas

GalileoFigalo a ajouté cet album à 1 liste Unknown Pleasures

Autres actions de GalileoFigalo Unknown Pleasures