Écouter
Pochette Vol. 3: (The Subliminal Verses)

Vol. 3: (The Subliminal Verses)

(2004)
12345678910
Quand ?
6.4
  1. 19
  2. 15
  3. 41
  4. 64
  5. 119
  6. 260
  7. 388
  8. 317
  9. 134
  10. 35
  • 1.4K
  • 68
  • 55
  • 4

Liste de morceauxVol. 3: (The Subliminal Verses)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:57)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:19)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:48)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:14)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:12)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:22)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:15)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:16)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:19)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:38)
Critiques : avis d'internautes (8)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Vol. 3: (The Subliminal Verses) par Fullman

Après un premier album vraiment méchant, les 9 de des Moines ont gagné en confiance et se sont "cassés la gueule" avec leur Iowa, relativement cru. Il leur manquait un vrai "monstre", un opus de grande qualité tout en gardant leur brutalité. Un album de véritable artiste, et pas que de gratteux bourrin. En 2004 ils sortent ce monstre : The Subliminal Verses. On commence par un intro...

13 2
Avatar Fullman
9
·
Tout...

Dire que Slipknot ne fait pas dans la dentelle,va de soi! Toutefois, a travers ce disque extremement varié, on voit poindre une lueur de sensibilité. Dans la musique de Sllipnot on avoue sa rage , on gueule notre trop-plein, on souffre avec lui, on se reconnait... Et dans ce cas-ci, c'est gagné, puisqu'on voit un humain deriere le masque de frayeur et d'agessivité pur. Et un foutu chanteur ce... Lire la critique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)

3
Avatar Johnny B
8
Johnny B ·
Découverte
The subliminal verge

Aurais-je osé? Car oui dans la masse d'albums sortis et dont le blason terni ne tarde à être redoré, je n'ai que l'embarras du choix de viser des brebis galeuses, et il eût fallu que nous tombions sur "ça"? Cette daube infâme, néo métal pour délinquant à peine pubère aux cheveux longs et idées courtes, arborant ces sweats capuche noir à l'impression douteuse achetés par maman à un jour de... Lire l'avis à propos de Vol. 3: (The Subliminal Verses)

9
Avatar Albion
7
Albion ·
Vol. 3

Vol. 3: (The Subliminal Verses) Il aura fallu attendre trois ans avant de retrouver nos petits gars de l'Iowa avec leurs troisième album, un album qui va déjà marquer un tournant dans la discographie du groupe. Car oui après Slipknot et Iowa, 2 opus brutal et assez brut de décoffrage,... Lire la critique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)

Avatar Falkinth
8
Falkinth ·
C'est con mais c'est bon.

Rien de plus à rajouter, étant un "teen" à l'époque, cet album a fait l'effet d'une bombe. Violence mais finesse, avec un son crade comme il faut. C'est pas les Deftones ou les SoaD qui allaient faire pareil. Commercial ? Certainement. Mais ça reste vraiment bon : Immédiat, puissant. Slipknot était un des rares groupes à avoir cette facilité totale à capter son auditoire, du pauvre bouffon... Lire la critique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)

Avatar Charles Maldo
8
Charles Maldo ·
Toutes les critiques de l'album Vol. 3: (The Subliminal Verses) (8)
Vous pourriez également aimer...