Retour réussi

Avis sur Wasteland, Baby!

Avatar Anthony GEORGES
Critique publiée par le

Cinq ans après le succès de son album éponyme, Hozier est de retour avec Wasteland, Baby! Un opus réussi qui conforte l’Irlandais comme pièce maitresse de la scène rock and folk.

Cinq années sans album studio certes, mais pas cinq années d’inactivité. Entre tournées, festivals, clips aux allures de performance artistique et un EP en novembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète irlandais n’a jamais réellement disparu des radars. Toutefois, son deuxième album, teasé depuis quelques mois sur les réseaux sociaux, suscitait une impatience certaine. Et Hozier dont la première galette s’est écoulée à plus de quatre millions d’exemplaires se savait attendu au tournant.

Si plusieurs titres étaient déjà connus du public -dans une autre version pour Nina cried power -, leur présence sur la tracklist de Wasteland, Baby! n’est en rien redondante.
Dès la première écoute on réalise que le natif de Bray reste fidèle à lui même, à son amour de la soul et du blues. Si l’ensemble des titres s’enchainent avec une jolie fluidité, on remarquera qu’Hozier n’hésite pas à explorer différents genres. De la balade au folk en passant par le blues ou des sons plus rock, le chanteur de presque 30 ans ne fait aucune fausse note et livre un album mélodiquement au point malgré sa complexité.
Hozier réussi non seulement un album mais aussi 14 pistes. Chaque morceau existe par lui même, atteint sa propre profondeur.
L’écriture d'Andrew Hozier-Byrne a elle pris de l’épaisseur depuis Hozier en 2014. Il n’hésite pas ici à nous livrer des textes plus sombres bien que teinté d’optimisme. A nous raconter sa vie comme sa vision du monde.

Comme la voix d’Hozier est toujours aussi envoutante, Wasteland, Baby!, un album riche, pointu et profond, a toutes les chances de devenir un incontournable des bonnes discographies.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 42 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Anthony GEORGES Wasteland, Baby!