Explosif.

Avis sur We Sing. We Dance. We Steal Things.

Avatar Otakiron
Critique publiée par le

Comme tout le monde, j'ai entendu le succès planétaire "I'm Yours". Et en général, ces buzz ont vite tendance à me faire fuir. Je n'aime pas du tout la musique quand elle devient commerciale et diffusée à toutes les sauces jusqu'à vous en donner la nausée (radio, TV, YouTube...). Sauf que pour une fois, c'est justifiée et même méritée.

Pour être honnête, j'ai même adoré ce morceau, il a un côté "voyage" qui vous déconnecte et vous remonte le moral, le genre de chansons qu'on chante entre amis, pendant les vacances, quand il fait beau, et où les tracas du quotidien sont sujets à plaisanteries. (Bon je grossis le trait, il est vrai.)

Seulement "We Sing, We Dance, We Steal Things" ce n'est pas que ce titre là. Il contient d'autres morceaux et c'est là que j'ai eu le coup de foudre. Puis un gros en plus de ça.

Quelques retours :

- Quand j'ai entendu "Coyotes", j'ai eu la bouche bée. Le morceau est plutôt pop dynamique jusqu'à ce que j'entende sa montée en soprano qui m'a littéralement scotché et fichu des frissons. Hallucinant à la première écoute. C'est à partir de là que j'ai senti que j'avais à faire (pour une fois) à un artiste unique.

"The Dynamo of Volition" est une véritable démonstration d'élocution avec un petit côté "hip-hop" légèrement nuancé, ultra dynamique avec un son chaud, rendant le titre également délicieux.

- Et que dire de "Buttefly" ? Hip-hop, jazzy, pop, ska... dans le même titre ! C'est absolument génial, vraiment.

Et contrairement à beaucoup d'autres artistes de la même catégorie, Jason Mraz utilise autre chose que des accords standards avec une rythmique pas toujours évident à suivre, ce qui rend les morceaux beaucoup plus chiadés, satisfaisant donc les plus exigeants dans ce registre.

Sans parler du duo fantastique avec son acolyte djembéiste Toca, dont les voix s'harmonisent parfaitement. D'ailleurs les lives qu'ils font en acoustique sont finalement ce que je préfère, les enregistrements ont un petit côté commercial qui me gâche un peu le plaisir et qui ne rendent pas totalement justice à l'oeuvre. Sur scène, les deux messieurs dégagent une véritable aura, un plaisir à écouter: un djembe, une guitare, et une chanson que l'on s'approprie. C'est tout.

Mais vous savez ce qui me plait chez eux surtout ? C'est la simplicité des personnages malgré leur triomphe. Ca se ressent sur la jaquette de l'album d'ailleurs.

Conciliant différents styles au sein d'un même album voire du même morceau, We Sing, We Dance, We Steal Things est une vraie réussite que je ne me lasse pas d'écouter en boucle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 249 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Otakiron We Sing. We Dance. We Steal Things.