Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Busta Rhymes est un extraterrestre

Avis sur When Disaster Strikes…

Avatar first_name last_name
Critique publiée par le

Je pense sincèrement que cet homme n’est pas né sur terre, comment peut on donner naissance à un tel monstre?

• 1er au top Rnb Hip Hop Albums et 3e au Billboard 200, certifié disque de platine l’année de sa sortie

• Le thème principal comme sur son premier album: l’apocalypse
Donc une ambiance assez sombre qui alterne entre démence et folie, il va chercher très loin mais c’est ce qui rend cet album incroyable

• La variété des prods... toutes uniques, travaillées et soignées

>Le single Put your hands where my eyes could see obtient le Grammy award de la meilleure performance rap solo en 98

>Le single Rhymes Galore est considéré comme une de ses meilleures performances

>Dangerous et Turn it up rencontreront un franc succès aux États-Unis et en UK

• Mais pour moi son empreint digitale se manifeste réellement dans d’autres sons tels que:

>So hardcore, et sa prod complètement loufoque?? Son flow cadencé nous fait bouger la tête sur une prod pourtant digne d’un générique de dessin animé. On est comme des enfants hypnotisés devant la télé.. un flow expressif et communicatif, des rhymes riches, puis il y a aussi les petits bruitages et sons qui viennent enrichir inconsciemment les lyrics

>The whole world looking at me : on rentre dans les entrailles du personnage, la démence, la superpuissance, la suprématie.. c’est la que le personnage prend de la grandeur. En plein syndrome d’hybris, il donne tout ce qu’il a dans le ventre et continue de répéter « i feel so supreme » « imperial », persuadé que le monde entier sera le témoin de sa destinée et de son talent

>Rhymes Galore : un ovni, un bug informatique, on ne comprend pas d’où ça vient. Ce grand mélomane de Busta rhymes continue de démonter une par une chaque prods qu’on lui donne. Sur celle ci, Il vomit ses tripes pendant deux minutes trente avec un flow robotique, travaillé, cadencé, électrique, vibrant, et suffisamment varié pour qu’on ne s’en lasse jamais, sur une prod qui a très certainement samplé les bruitages de Pac Man..

> When disaster Strikes:

“while you learn on how the words go
To my motherfucking song, watch me puts it on, it
Keeps you open all day long, the way we fuck shit up
You thinkin', "Something must be wrong!", set the high standards
For corny niggas to get the gong”

Bref, Busta rhymes est probablement un extraterrestre venu nous prévenir d’une apocalypse future. Cette apocalypse, c’est le sentiment de fascination et d’admiration que vous ressentirez peut être vers la fin, après vous être fait gifler pendant 70 minutes par son flow sans jamais avoir contesté. Cette apocalypse c’est bien l’effet qu’il crée dans vos têtes, quand vous vous ambiancez sur son flow en général, quand il vous hypnotise puis qu’il vous frappe de vitesse, qu’il vous prend au dépourvu de tous les côtés, et qu’il vous termine sur une Outro des plus démoniaques... Le néant total, le coup de grâce..

FLIPMODE SQUAAAAAAAAAAD

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de first_name last_name When Disaster Strikes…