Le soleil de l'hiver !

Avis sur Wintersun

Avatar Florian Grimbergen Crom
Critique publiée par le

Wintersun est l’œuvre de Jari Mäenpää, désormais l'ex guitariste/chanteur d'Ensiferum. Le finlandais fait partit de ces musiciens dont votre serviteur apprécie le style musical : ambitieux, créatif et novateur en plus d'être à la fois technique et accrocheur. Nul doute que sa contribution a définitivement placé Ensiferum parmi les plus fiers représentant du style Folk Metal.
En 2004, après un Iron fraichement sortie, Jari se voit contraint de quitter le groupe après avoir fait le choix de se consacrer à l'enregistrement de l'album éponyme de Wintersun. Markus Toivonen (le fondateur, compositeur et guitariste d'Ensiferum) y verra en effet un frein pour les futurs tournées. Grand bien lui en a prit car il en résultera une œuvre d'une beauté rare, quant à l'avenir d'Ensiferum, ce sera le sujet de prochaine critique.

La pochette est tout simplement magnifique, la représentation de l'hiver est parfaitement retranscrite, à la fois beau et dangereux comme le montre un homme mort de froid avant qu'il n'ait pu atteindre une mystérieuse lumière, le ton est donné.
Beyond the Dark Sun ouvre les hostilités sur un riff rapide est accrocheur, en 2min38 tout est dit. L'agressivité est là et les claviers omniprésents, mais ne prenant pas le dessus sur les guitares, donnent un ton mélancolique à l'album qui sera présent jusqu'à la dernière note. Si vous vouliez un morceau court est efficace le voici, par la suite les morceaux seront de plus en plus long.

Si Jari nous avait déjà montré de quoi il était capable sur les deux albums d'Ensiferum, il va bien plus loin avec cet album puisqu'il enregistrera absolument tout les instruments ou presque... Le Starchild restant toutefois humain et n'excellant pas à la batterie, il fera appel à son ami Kai Hahto pour l'épauler et son jeux rapide et technique donnera toute son agressivité à la musique.

Difficile de dire ce que joue Wintersun précisément, du death mélodique ? Du black ? Du folk ? A la manière de Children of Bodom, c'est un peu tout à la fois mais chaque composition arrive à se différencier les unes des autres. C'est simple, une fois que l'on commence l'album il est difficile de l'arrêter avant la fin.
Les furieux Winter Madness (qui démontre une fois de plus le talent guitaristique de Jari par le biais d'un solo technique) , Battle Against Time ou encore Starchild auront tôt fait de vous convaincre et ce n'est pas quand le tempo ralenti avec Sleeping Stars, Death and the Healing ou Sadness and Hate que l'ennui se pointe tant les mélodies et les riffs sont hivernalement beaux.

En conclusion : Un album que je recommande froidement. A la fois agressif et mélancolique, ce premier album éponyme de Wintersun démontre tout le talent de Jari Mäenpää qui le place parmi les musiciens les plus intéressant à suivre. Rejoins par Teemu Mäntysaari à la guitare et Jukka Koskinen à la basse pour les tournées, Wintersun aurait pu devenir un groupe énorme. Seulement le coté trop perfectionniste de Jari fera qu'il nous faudra patienter 8 ans pour avoir le droit à une suite de l'aventure, mais ça nous en parlerons dans une autre critique. Ne boudons pas notre plaisir et contentons nous de cet album riche et varié.

Top 3 du Flo : Beyond the Dark Sun, Death and the Healing, Sleeping Stars

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
2 apprécient

Autres actions de Florian Grimbergen Crom Wintersun