Combien de premiers albums existent-ils dont leurs auteurs peuvent se targuer d'avoir d'emblée créé un chef-d'oeuvre intemporel entièrement abouti? Un sondage sur cette question serait tout à fait passionnant, et il ne fait pas grand doute qu'y figurerait en bonne place cet album qui est un véritable miracle musical.
On a de la peine à croire que pour un premier album, un groupe aie d'emblée touché au sommet de son art et proposé des arrangements aussi fins et délicatement produits, côtoyant de violentes explosions schizophréniques aux signatures rythmiques impossibles, le tout mené par une bande de magiciens se vouant à la folie d'un côté, et contrôlant le chaos ainsi généré comme des maîtres sages de l'autre, maniant aussi bien la culture classique et jazz que la technologie proto-hard rock.
Une oeuvre profonde et torturée qui restera à jamais un jalon dans l'histoire de la musique, peut être même l'acte de naissance du rock progressif, un courant qui n'aura jamais peur de la complexité et de la richesse des arrangements, et longtemps à la pointe de la nouveauté musicale. Un classique parmi les classiques.

Créée

le 29 janv. 2015

Critique lue 828 fois

11 j'aime

Alexandre Cagli

Écrit par

Critique lue 828 fois

11

D'autres avis sur In the Court of the Crimson King

In the Court of the Crimson King
T_wallace
10

Critique de In the Court of the Crimson King par T_wallace

Lors de mes jeunes années (au moment où mes oreilles commençaient à se sensibiliser à la musique), dans le salon de mes parents, la collection de vinyles trônait entre les VHS et les bandes...

le 18 sept. 2012

59 j'aime

12

In the Court of the Crimson King
Thomas_Dekker
9

Confusion will be my epitaph.

Magnifique. Sans doute le meilleur album de progressif jamais créé (si l'on met Pink Floyd à part bien entendu). L'album est juste une définition de ce qu'est le progressif ; un album concept symbole...

le 4 mai 2012

46 j'aime

9

In the Court of the Crimson King
ErrolGardner
10

Le sacre du roi cramoisi.

En 1969 sortait le disque de rock progressif par excellence, "In the court of Crimson King", bien souvent sobrement intitulé "In the court of". L'époque était à la création du hard-rock bluesy et du...

le 19 févr. 2013

38 j'aime

1

Du même critique

In Absentia
Alexandre_Mercury_Fa
10

Un grand chef d'oeuvre

Un grand virage pour Porcupine Tree! Exit les labels indépendants, les voici signés sur une major et prêts à conquérir le monde, tout en ayant pu garantir leur liberté artistique. Ils prennent leur...

le 5 févr. 2015

10 j'aime

1

The Lamb Lies Down on Broadway
Alexandre_Mercury_Fa
10

L'oeuvre au noir

Pour ce dernier album avec l'ange Gabriel, Genesis se démarque violemment de la féerie des albums précédents pour approfondir à la place ses aspects les plus sombres. Le personnage centrale de cet...

le 11 janv. 2015

10 j'aime