20th Century Boys

Avis sur 20th Century Boys

Avatar Adagio
Critique publiée par le

20th Century Boys est un manga créé par Urasawa entre 1999 et 2006. Le récit s'étale sur trois générations et suit les aventures de héros tour à tour enfants, jeunes adultes et résistants d'un monde meurtri. Le pitch nous emmène dans les années 70 où une bande de gamins imagine un futur sombre et apocalyptique pour tuer le temps, consignant le tout dans "un livre de prédictions". Des années plus tard leurs prédictions commencent à se réaliser, et les gamins devenus adultes doivent faire face à une menace bien réelle. Urasawa ne va pas s'arrêter aux portes de l'anticipation, il va creuser plus profondément son scénario en s'intéressant à l'avenir de nos héros, notamment à ce qu'il adviendra du monde si rien n'est fait pour empêcher le désastre. Une évolution passionnante d'un petit groupe initial plongé peu à peu dans un univers qui flirt avec la dystopie.

A travers ces allers-retours entre passé, présent et avenir, Urasawa peint une fresque d'une grande richesse. On peut d'ailleurs identifier plusieurs genres à l'intérieur même de l'histoire. Plus que l'aspect thriller qui émane des prédications macabres et de la mystérieuse secte (dont le gourou masquera son identité tout le long du récit), c'est surtout une aventure humaine que l'on découvre. L'amitié est décrite avec justesse, de la naissance de jeux d'enfants aux retrouvailles du groupe d'amis, avec toutes les nuances que les changements d'époques et de perspectives peuvent apporter. Ceux-là même qui se construisaient une base faite de branchages sur un terrain vague, qui enterraient leur trésor, leur cahier, leur radio ; ceux là deviennent de grandes personnes dont on distingue encore les liens anciens qui les unissaient.

Le seul reproche que j'ai concerne le rythme. Le manga tire un peu en longueur et le récit s’essouffle arrivé à un certain point de l'histoire, comme si Urasawa avait voulu trop en faire ou comme s'il avait hésité sur la façon de clore l'intrigue principale. Le final, sans spoiler, est de fait plutôt décevant. Malgré tout, 20th Century Boys est bourré de qualités et il serait dommage de passer à côté de ce joli canevas de souvenirs brodé d'amitié et de fin du monde. Le dessin reste sobre, ce n'est pas ce qui m'a marqué (c'est propre au style du mangaka en général). Une oeuvre qui a les mêmes qualités et défauts que Monster, deux mangas de bonne facture mais auxquels je préfère Pluto, plus condensé.

(Décembre 2016)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8 fois
Aucun vote pour le moment

Adagio a ajouté ce manga à 1 liste 20th Century Boys

  • Bd
    Cover Carnets

    Carnets

    En couverture, Blacksad, dans le premier volume de la série (Quelque Part entre les Ombres), ruminant ses pensées : « Parfois,...

Autres actions de Adagio 20th Century Boys