Ama, un léger manque de souffle mais un beau voyage

Avis sur Ama, le souffle des femmes

Avatar Homegas
Critique publiée par le

Ama ou le souffle de l'eau est une très belle BD par Manguin (scénario) et Becq (dessin).

L'histoire se déroule dans les années 60 au Japon, sur les îles où œuvrent les Ama, des pêcheuses d'ormeaux qui utilisent des techniques ancestrales de plongé en apnée avec une technique de respiration leur permettant de plonger toujours plus loin.
L’élément déclencheur de l'histoire est le retour de Nagisa dont la mère est parti du jour au lendemain tournant le dos à son destin d'Ama. On va donc suivre la découverte de ce monde par Nagisa qui essaye de s'y refaire une place, elle la citadine.

Les thèmes abordés sont intéressant que ce soit le choc des cultures, la transition entre tradition et modernité, la description de cette société matriarcale... On regrette même que chaque sujet ne soit qu'effleuré, on sent qu'il y avait de la matière à creuser plus chaque arc narratif. L'auteur a vécu au Japon et si j'ai bien compris les interview, c'est sa femme japonaise qui lui a fait découvrir cette culture des Ama. On sent donc qu'il maîtrise le sujet et qu'il le respecte et le traite avec admiration.

Le dessin sert très bien le propos, tout en nuance de bleu et de gris, en courbe très douce. Le dessin est simple mais propose tout de même de nombreux détails venant enrichir le texte.

Au final, la BD est un très bon coup d'essai de ce binome. Un peu de frustration que les thématiques ne soient pas plus creusés, on a l'impression de rester un peu sur le rivage de ces plages. Le panorama n'en est pas désagréable pour autant. Un duo à suivre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
1 apprécie

Autres actions de Homegas Ama, le souffle des femmes