On en apprend plus sur certains personnages

Avis sur Au cœur de la peur - Star Wars : Chevaliers de...

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Deux parties pour ce tome. Une centré sur Zayne et Gryphe, l’autre sur Jarael et le Campeur.
La première partie « Jours de Terreur » est en trois parties. Dessinée par Dustin Weaver (c’est du tout bon) et Brian Ching (c’est du tout mauvais). Ah qu’il serait bon d’avoir un dessinateur régulier plus de trois épisodes, douce utopie. Bref. Notre équipe se sépare, Zayne et Gryphe sur une zone de ravitaillement de la République comme cantinier à bord de leur nouveau vaisseau, le « petit Bevoli ». Ils sont rejoints par un nouveau compère, Slyssk, sorte de reptile humanoïde, un Trandoshans pour être précis. Zayne va réussir a passer inaperçu jusqu’au moment où il va être victime d’une vision cauchemardesque pour la planète où il se trouve. Notre héros ne va pas fuir comme le bon sens lui ordonnerait mais va se rendre à la République pour les avertir. Mais en plus d’être pris pour un meurtrier on le prend maintenant également pour un traitre à la solde des Mandaloriens. Il ne sera pas écouter et le drame va se produire. Il sera alors enfermé pensant ses compagnons morts sur le front.
La deuxième partie « Nuits Enragées », également en trois partis, vois arriver aux dessins, aux côtés de Brian Ching, Harvey Tolibao. Qui par la première fois va rendre la Jarael divinement exquise à contempler. Il dessine aussi très bien les extraterrestres, un peu plus de mal avec les humains masculins par contre.
Dans cette partie on suit Jarael, le Campeur et Rohlan retourner sur la planète natale des deux premiers. Arkania. En effet le Campeur tombe gravement malade, et malheureusement pour lui Arkania est la planète la plus proche. Très bonne saga il faut l’avouer. Arkania semble propice à pas mal de bonnes intrigues. Le passé du Campeur, les origines mystérieuses de Jarael et les ambitions d’Arkoh, tout cela sur fond de manipulations, de trahisons, de surprises et d’esclavagisme.
On en apprend un peu sur le Campeur et le pourquoi de son retrait de sa propre planète. Jarael semble également de cette planète mais aussi d’ailleurs, hâte de découvrir ses origines. Arkoh enfin emble être un personnage assez diabolique et dévoré par l’ambition. Rajoutons à tout cela l’arrivée plus que probable de Zayne (qui s’est échappé avec quelques soldats de la République après une attaque mandalarienne) et Lucien (envoyé enquêter sur Arkoh) sur place, ça nous promets de bons moments en perspectives.

Bref après une première partie un peu chiante il faut bien l’avouer, le tome devient très intéressant dans la deuxième partie avec le passée du Campeur et surtout de Jarael qui semble passionnant. Et avec l’apparition d’un nouveau personnage à ranger du côté des méchants, en la personne d’Arkoh et qui j’espère va tenir toutes ses promesses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Romain Bouvet Au cœur de la peur - Star Wars : Chevaliers de l'Ancienne République, tome 3